Accueil / Actualité / ( 09 Photos ) Découverte : La nouvelle vie des voitures présidentielles de Senghor, Diouf et Wade

( 09 Photos ) Découverte : La nouvelle vie des voitures présidentielles de Senghor, Diouf et Wade

Ils ont été de grands témoins, certes muets, de l’histoire politique du Sénégal. Ils ont transporté nos chefs d’Etat et fasciné les populations tout en imposant la solennité partout où ils sont passés. Quand ils circulaient encore dans les grandes avenues du pays, transportant la plus haute autorité de la Nation, ces véhicules présidentiels étaient entourés par un dispositif sécuritaire, qui éloignait son accès aux citoyens admiratifs. Mais aujourd’hui, la donne a changé. Ils sont parqués au musée des forces armées.
Le « Rideau rouge » de Senghor

senghor

 

Quatre des véhicules qui transportaient Senghor, Diouf, Wade et même le Président Macky Sall, sont aujourd’hui accessibles à tous. Au musée des Forces armées, où ils sont actuellement exposés et entretenus, le visiteur peut les approcher, les toucher, les ouvrir, apprécier leur intérieur et appréhender leur histoire. Et de toutes ces 4 voitures, la vedette reste incontestablement celle que les conservateurs surnomment le « Rideau rouge ».

voiture

 

Dans l’arrière-cour du musée des forces armées où elle est exposée, elle ravit la vedette aux trois autres, jadis utilisées par nos présidents de la République. «La voiture la plus ancienne, c’est celle de Senghor. Le Président Senghor était de petite taille. Il n’avait pas besoin d’un grand espace. Mais déjà, dans la voiture, il y avait la télé. Il y a aussi une antenne derrière. On appelait cette voiture le ‘’Rideau rouge’’, confie le lieutenant-colonel Mendickou Guèye, conservateur au musée des Forces armées du Sénégal. Voiture automatique, elle est de marque Mercedes. Les autorités du musée ont conservé en l’état les rideaux rouges, les moquettes et tout ce que comporte cette voiture présidentielle pour garder sa valeur muséographique. Certains veulent même l’acheter.»

La première blindée

 

la-premiere-blindee-1la-premiere-blindee

 

Puis, au cours de l’histoire, le président Senghor fera l’acquisition d’une nouvelle voiture présidentielle, qui viendra s’ajouter au «Rideau rouge ». Et ce sera la première voiture blindée du parc présidentiel. Mais, malheureusement, le président poète n’aura pas le temps d’en faire usage. C’est son successeur qui aura le privilège de l’utiliser. «C’est Diouf qui en a héritée. En fait c’est plus pour l’inquiétude de certains chefs d’Etat, en visite au Sénégal, qui avaient peur pour leur sécurité. Donc Senghor a eu l’idée d’acheter une voiture blindée. Finalement c’est Diouf qui en a bénéficié», renseigne le muséologue. Le successeur de Senghor commencera son magistère avec cette voiture rutilante. Mais, pour son confort, le Président Diouf éprouva le besoin d’acquérir une nouvelle voiture, capable d’épouser convenablement sa grande taille.

Senghor, Diouf et Wade roulaient en Mercedes, Macky circule en Cadillac

auto-02auto

 

«Le Président Abdou Diouf était de grande taille. Puisqu’il avait de longues jambes, il n’était pas trop confortable dans le véhicule qu’il hérita de Senghor. C’est pourquoi il a acheté celui-là», dit l’homme de tenue, pointant du doigt une voiture Mercedes noire d’une longueur interminable. L’intérieur spacieux du véhicule est meublé de sièges en cuir de couleur noire. «La caractéristique principale de ce véhicule, c’est qu’il est spacieux à l’intérieur. Le Président Diouf avait tout l’espace nécessaire pour allonger ses jambes. Il avait même un repose-pied devant son siège», nous indique le conservateur. Puis, en partant, le Président Abdou Diouf léguera ce véhicule à Me Wade. Le chef de l’Etat, Macky Sall, lui, après les premières heures de son magistère, changea de véhicule. Il roule désormais en Cadillac «royale», rompant ainsi la tradition. Senghor, Diouf et Wade roulaient en Mercedes.

La nouvelle vie de véhicules témoins de l’histoire

pr-snpr

Aujourd’hui, toutes ces voitures présidentielles, qui ont fini leur service, entament un nouvel épisode de leur vie au musée des Forces armées. Parfois, quand la capitale se vide de son monde lors de grands rendez-vous à l’intérieur du pays, le conservateur et ses hommes les sortent pour faire un tour dans les rues de Dakar discrètement histoire de faire tourner leurs moteurs un peu, avant de les ramener au musée. Musée qui permet aujourd’hui, à chaque citoyen sénégalais, de venir les découvrir. Après tout, le véritable propriétaire de ces véhicules, n’est-il pas le contribuable sénégalais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *