Accueil / Actualité / L’incroyable fortune de l’ancien directeur de l’urbanisme

L’incroyable fortune de l’ancien directeur de l’urbanisme

Libération a pu remonter aux avoirs immobiliers de Sablux, cette pieuvre contrôlée par l’épouse et le fils adoptif de l’ancien Directeur de l’Urbanisme mis en demeure de justifier un montant provisoire de 4,6 milliards de FCfa.

Libération révélait dans sa dernière livraison que Fatou Khole, épouse de l’ancien directeur de l’Urbanisme, Mamadou Diagne dit Doudou, mis en demeure pour enrichissement illicite, et son fils Amadou Lamine Ndiaye contrôlaient, à part égale, la société Sablux, anciennement appelée Meridin. Cette entité est une vraie machine immobilière et foncière comme l’ont découvert les enquêteurs.

Sablux Group, qui a son siège au numéro G à l’avenue cardinal Hyacinthe Thiandoum, a été montée le 28 septembre 2009 avec comme objet social « l’achat, la vente, la location, la location de tout immeuble et droits immobiliers, la promotion immobilière sous toutes ses formes et la réalisation de lotissements ».

Durant plusieurs années, Sablux a été gâtée à coup d’attributions foncières jusqu’à être aujourd’hui à la tête d’un patrimoine immobilier de plusieurs milliards de FCfa. Les enquêteurs ont ainsi découvert qu’un hectare a été attribué à Sablux à Keur Massar sur le site destiné à recaser les impactés de laVdn3. Mais ceci n’est que la face visible de l’iceberg.

La famille Diagne est également propriétaire de l’immeuble ‘’Little Roc’’, construit par ladite société sur la Cité Djily Mbaye et vendu à 400 millions de FCfa ainsi qu’un autre en construction sur la Vdn et qui s’était effondré en 2003.

Il y  a aussi des immeubles ‘’Maora’’ (immeuble de bureaux sis à Sacré-Cœur), ‘’Jade’’ (Point E), ‘’Coquillages’’ (immeubles avec appartements F4 aux Maristes), ‘’Lacoquille’’ (Cité des eaux), ‘’Ulysse’’ (immeuble avec des F4 à la Cité des eaux) et l’immeuble ‘’Colline’’ à la Cité Keur Gorgui.

« Ces découvertes ne sont que provisoires », renseigne une source qui estime qu’on sera très dessus du montant provisoire de 4,6 milliards de FCfa visé par le parquet. Qui plus, plusieurs Sociétés civiles immobilières qui contrôlent des immeubles gravitent autour Sablux. C’est le cas de la Sci Sablux Oasis, de la Sci Sablux Cauri, Sablux Aquartile…

Sablux a aussi raflé des montants énormes suites à des transactions foncières et immobilières sur lesquelles nous reviendrons amplement.

Libération – Seneweb

 

Voir aussi

10 pêcheurs en provenance de Nouadhibou portés disparus à la Brèche de Saint-Louis

10 pêcheurs de Guet-Ndar (Quartier des pêcheurs à Saint Louis, NDLR) sont portés disparus dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *