Viviane, Coumba Gawlo et Adjouza chantent l’amour et ne peuvent même pas gérer un ménage! Par Serigne Babacar Dieng

viviane-620x400-1

Ce qui se passe au Sénégal est vraiment déplorable concernant notre musique nationale qui est le Mbalakh . L’idée générale des répertoires de nos artistes repose toujours sur l’amour toujours l’amour encore et encore à n’en plus finir.

Certes, le mot «Amour» signifie beaucoup de choses dans notre vie quotidienne car tout est amour même le Bon Dieu a crée le monde par amour. La routine fait parfois défaut et pour cause, tous les chanteurs et chanteuses utilisent le mot «Amour» pour tromper voire arnaquer leur public.

Mais cas même, dans un album, on doit y trouver des thèmes d’actualité culturelle, sociale, politique, économique et environnementale plus l’amour comme bonus track pour le dessert.
Aucun artiste n’a osé ne pas utiliser le mot «Amour» dans son album, sans doute, par peur de ne pas faire le buzz ou de ne pas vendre des milliers d’exemplaires.
Ce pendant, rien à signaler concernant les hommes, ils ont tous des femmes à leurs cotés.

Youssou Ndour, Omar Pène, Thione Seck, Pape Diouf et Waly Seck ont respectivement comme épouses, Aida Coulibaly, Banna Ndiaye, Kiné Diouf, Bébé Bass et Sokhna Aidara, ceux-là peuvent nous chanter l’amour toute l’année s’ils le souhaitent.

Par contre, Viviane, Coumba Gawlo et Adjouza , parmi elles, il y a celles qui n’ont jamais expérimenté l’amour, voire ne connaissent même pas ce que cela veut dire «aimer une personne» ou «partager une vie de couple», car pour le connaitre, il faut le vivre chaque jour, elles ne se sont jamais affiché avec un mec au vu et su de toute le monde, certaines n’ont jamais été mariées jusqu’à présent, d’autres ont toujours divorcé, donc il y a problème.

Comment peuvent-elles se permettre de nous tympaniser avec des mots clefs de l’amour tournés, modulés et ondulés dans tous les sens possible comme «Wuyuma, Yamay Danel, Céy Love, Amadou Guéssouma Wouy Sama Yaye» et zéro mari à leurs compteurs?

Et elles reviennent toutes nous dire «Séy Chance La» comme pour signifier qu’elles ne peuvent pas gérer un foyer, est- ce pour dire que l’amour ne rime pas avec le mariage ? C’est la question et quel paradoxe alors.
Heureusement que Titi la lionne s’est chargée d’être l’exception qui confirme la règle, pourvu que ça dure…

Par Serigne Babacar Dieng

Publié dans Contribution Tagués avec : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Météo