LE PETIT SÉNÉGALAIS

3 à 7ans de prison pour quiconque s’adonnera à cette activité !

le faux en écriture privée est un phénomène qui touche de plus en plus le Sénégal et ce dans plusieurs domaines. La loi n’est pourtant pas muette à ce sujet!

Article 135 du code pénal Sénégalais :
Tout individu qui aura commis ou tenté de commettre un faux en écriture privée, de commerce ou de banque, sera puni d’un emprisonnement de trois à sept ans et d’une amende de 50.000 à 2.000.000 de francs.

Koufi falsifier signatourou jambour wala nga imiter ko pour en tirer un quelconque avantage mo xam financier la ou autre, voila ce que tu risques. C’est peut-être le moment d’arrêter d’essayer de doubler les gens et de travailler gagner la pitance de façon honnete !
SEN PETIT JURISTE

METRODAKAR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Désactivez s'il vous plaît votre bloqueur de publicité pour consulter cet article

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité