Prison Cell Bars

le faux en écriture privée est un phénomène qui touche de plus en plus le Sénégal et ce dans plusieurs domaines. La loi n’est pourtant pas muette à ce sujet!

Article 135 du code pénal Sénégalais :
Tout individu qui aura commis ou tenté de commettre un faux en écriture privée, de commerce ou de banque, sera puni d’un emprisonnement de trois à sept ans et d’une amende de 50.000 à 2.000.000 de francs.

Koufi falsifier signatourou jambour wala nga imiter ko pour en tirer un quelconque avantage mo xam financier la ou autre, voila ce que tu risques. C’est peut-être le moment d’arrêter d’essayer de doubler les gens et de travailler gagner la pitance de façon honnete !
SEN PETIT JURISTE

METRODAKAR