Cette mère en a marre qu’on lui demande quel est le problème de sa fille

Les phrases comme «c’est triste qu’elle ait ça, elle serait si jolie sinon» l’agacent au plus haut point.


Cette mère en a marre qu’on lui demande quel est le problème de sa fille

Voici Charlie Crenshaw, une fillette de six mois. Elle vit avec sa mère, son père et son grand frère dans la région d’Atlanta (États-Unis).

Charlie a une tache de naissance qu’on appelle un hémangiome, explique sa mère, Katie Crenshaw, à BuzzFeed News.

Cette tache de naissance est une tumeur vasculaire bénigne, dit Katie Crenshaw. Elle est très visible, mais elle ne fait pas souffrir Charlie qui prend des médicaments pour empêcher qu’elle ne s’étende, précise Katie Crenshaw sur son blog Twelve and Six .

«La plupart des hémangiomes diminuent ou finissent par disparaître.»

La fière maman a partagé de nombreuses photos et histoires sur la particularité de Charlie sur son blog et sur son compte Instagram. Mais les gens continuent à lui poser des questions sur la tache de naissance de sa fille.

Katie Crenshaw raconte que son mari et elle sont lassés, parce que «c’est la seule chose dont les gens veulent parler.»

«Nous nous y sommes habitués et nous voudrions juste parler de choses normales sur les bébés».

Elle dit que les commentaires constants de la famille, des amis et des étrangers commencent à lui peser.

«Ils disent par exemple “pauvre bébé” et “prions pour que cela disparaisse,” nous avons également entendu “mettez-là sur son bon profil” et “c’est triste qu’elle ait ça, elle serait si jolie sinon”», raconte-t-elle.

Katie Crenshaw confie qu’elle a travaillé sur elle-même et a réalisé pourquoi cela la touchait autant.

«Je me suis aperçue que c’est parce que les gens s’apitoient sur quelque chose qui la rend différente», dit-elle. «Ils prient pour qu’une de ses caractéristiques précieuses disparaisse.»

De ce fait, Katie Crenshaw a décidé d’évoquer la situation sur son blog. Son post a depuis été relayé par de nombreux médias.

Dans ce texte, intitulé «Quel est le problème avec son visage?», Katie Crenshaw écrit qu’elle souhaite que chacun «garde sa pitié»:

«Je vous encourage, au lieu de vous inquiéter que la tache disparaisse, à prier pour qu’elle devienne une fille confiante qui s’aime elle-même quelle que soit son apparence. Priez pour que les commentaires incessants des amis, de la famille et des étrangers s’arrêtent, avant qu’elle soit assez âgée pour les entendre. Priez pour qu’elle soit une personne forte dans une époque où l’on peut être harcelé.

Je vous demande de vous mettre à ma place. Comment réagiriez-vous si je vous demandais sans détour: “Qu’est-ce qui ne va pas avec votre bébé?” ou je vais prier pour que le problème génétique de votre enfant disparaisse”?

Merci de considérer cela. Vous voulez prier pour faire disparaître une des belles choses qui font que ma fille est ce qu’elle est.

Gardez votre pitié. C’est un bébé en bonne santé et nous sommes bénis pour cela. Son hémangiome est aussi insignifiant qu’une tache de rousseur sur son bras. Vous n’avez pas besoin de le pointer du doigt, ni de souhaiter qu’il parte.

Elle n’a pas un “bon profil” que nous devrions choisir pour les photos de famille. Je ne retouche pas l’hémangiome sur les photos. Tout son visage est ma douce Charlie, peu importe à quoi il ressemble.»

Son post a reçu beaucoup de réponses, notamment de personnes ayant dû composer avec des commentaires similaires concernant une particularité de leur enfant.

«Je ne pensais pas que cela concernerait autant de gens», confie Katie Crenshaw. «Je suis extrêmement émue que notre histoire ait touché d’autres personnes.»

Katie Crenshaw explique qu’elle veut avant tout, en partageant l’histoire de Charlie, «normaliser la “différence” d’apparence.»

«Les gens ont immédiatement tendance à s’apitoyer sur les personnes différentes et je voudrais qu’ils changent de discours et acceptent la différence», dit-elle. «J’espère que Charlie va grandir et montrer que la beauté ne correspond pas forcément aux normes de la société.»