Ces temps-ci, on assiste à une scène d’irresponsabilité et d’impolitesse inqualifiables de la part de jeunes rappeurs sénégalais qui, au nom du «clash», s’échangent des injures très vilaines et des propos discourtois et inacceptables à la limite. Dip Doundou Guiss, Ngaaka Blindé, Omzo Dollar ou encore One Lyrical, sont les plus en vue.
Le clash «consiste…à attaquer un ou plusieurs rappeurs dans un de ses titres. Souvent le ou les rappeurs attaqué(s) répond(ent) par un autre morceau. Ainsi dans certains cas on peut assister à des attaques entre différents rappeurs par rimes interposées. Dans certains cas, quand deux grands rappeurs s’attaquent, le public se divise (…) La plupart du temps, les clashs se terminent par une réconciliation mais jamais un rappeur ne se dira vaincu.» Si on considère cette définition, vous faites tout sauf clash. Ressaisissez-vous jeunes gens.
C’est clair qu’aucun média sérieux ne va diffuser vos insultes, mais malheureusement Internet est accessible à tous y compris la classe d’âge des non encore majeures. D’où un danger réel de dépravation des mœurs car vous êtes très suivis et imités, surtout par les plus jeunes.
Certes, le clash fait vivre le rap. Mais vous n’êtes pas obligés d’insulter en le faisant. Vous pouvez vous clasher les uns les autres sans pour autant insulter ou déraper. Faites-le avec classe, faites-le comme des gentlemen.
Aussi nous ne sommes pas en Europe encore moins en Amérique. Nous sommes au Sénégal et vous n’êtes pas sans savoir que notre société a ses coutumes, ses valeurs et traditions, que vous êtes tenus de respecter.
Donc, de grâce mes frères, respectez-vous, respectez les autres, respectez vos parents, respectez le Sénégal et son image. Épargnez-nous de vos injures et paroles désobligeants, qui ne vous honorent en rien, si ça ne diminue pas l’estime que vos fans et admirateurs ont envers vous.

Coumba Ndoffène DIOUF
Citoyen sénégalais