Accueil / Économie / Abandon du FCFA: Le FMI donne sa position

Abandon du FCFA: Le FMI donne sa position

Le débat sur la nécessité ou non de se passer du FCFA s’est invité à la conférence de presse de ce mercredi, qui a marqué la fin de mission de l’équipe du FMI à Dakar. Pour  Ali M. Mansoor, directeur adjoint du département Afrique du FMI, par ailleurs chef de la mission, « le FMI n’a pas d’opinion sur le régime monétaire qu’un pays doit adopter ».

« Dans le monde, il y a des choix à faire. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre », a déclaré Ali M. Mansoor.

Pour lui, « La question pour chaque pays et de faire son jugement pour voir est ce que les avantages valent les désavantages ».

Poursuivant son argumentaire, le directeur adjoint du département Afrique du FMI estime que « C’est un choix tout à fait légitime pour un pays d’être dans une union monétaire ou non. Une fois que le choix est fait, il faut s’assurer que cette union monétaire va durer. Si cette union n’est pas bien conçue, le pays peut avoir des problèmes avec. Le rôle du FMI est de leur dire : « si voulez être dans une union monétaire, voici les institutions que vous devez renforcer ».

S’exprimant sur la question, le représentant résident du FMI au Sénégal, Boileau Loko,  ajoute. « je voudrais clarifier une fois pour toute que le choix d’un régime de change est un choix souverain. Chaque pays décide du régime de change qu’il veut. Quand le Fmi arrive, quel que soit le régime de change d’un pays, il donne ses conseils. On ne peut pas réclamer être indépendant et ne pas pouvoir faire le choix souverain que chaque pays doit faire ».

Fallou Mbaye (Metrodakar.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *