Accident mortel à Amitié 1 : deux thèses sur l’origine du drame !

Du nouveau dans l’accident tragique survenu dimanche dernier à Sicap Amitié 1. Mously Mbaye, la conductrice du véhicule, aurait piqué un malaise au volant, avant de perdre le contrôle de sa voiture pour aller percuter un arbre, informent des sources de la famille à la Rfm, reprises par Le Quotidien.

Mais, L’Observateur soulève une version différente. La famille de la victime, interrogée par le journal, évoque la thèse d’une défaillance technique. Selon l’oncle de la victime, Diaga Keindé, la défaillance technique a provoqué l’excès de vitesse qui a fait heurter à sa nièce un arbre. Il ajoute : “Mously, qui conduisait une voiture automatique, n’a jamais fait de malaise. Il s’agit d’une défaillance technique. La voiture de type Toyota Rave 4 est un modèle retiré en Europe, mais pas en Afrique. Il faut que les gens arrêtent de raconter des faussetés. Elle n’avait pas de malaise et était partie chercher de l’eau…”.

A lire aussi:  Drame à Fissel Mbadane : 2 cas de suicide enregistrés en 72 heures

Mously, agent de la Sonatel et sa femme de ménage sont actuellement dans le coma à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy). À rappeler qu’un des trois blessés a succombé à ses blessures après son évacuation à l’hôpital, portant ainsi le bilan à 7 morts. Les deux filles de Mously Mbaye, âgées de 7 et 8 ans, deux de ses neveux et son chauffeur ont péri dans l’accident. Une enquête est ouverte par le commissariat de Point E qui sera appuyé par la Section accident du commissariat central de Dakar.

LIRE AUSSI ===> Voici les enfants de Mously Mbaye décédés dans l’accident hier à Sicap Amitié