Accusation de pédophilie: “Michael Jackson était un enfant, or un enfant ça ne couche pas avec les autres enfants”

Nouvelle sortie médiatique, nouvelle polémique. Dans sa chronique hebdomadaire tenue sur le plateau des “Terriens du samedi”, Yann Moix a pris publiquement la défense de Michael Jackson, assurant que  le “Roi de la Pop” n’était pas pédophile, mais “im-pédophile”. Un plaidoyer très mal accueilli qui vaut à l’écrivain un énième torrent de critiques.

Depuis la diffusion sur la chaîne américaine HBO de “Leaving Neverland, le documentaire sur des accusations de pédophilie à l’encontre de Michael Jackson, les réactions indignées et les boycotts se multiplient. Des voix s’élèvent aussi pour défendre la mémoire de la star décédée en 2009. 

Parmi elles, celle de Yann Moix. Dans sa chronique consacrée à l'”indécence”, l’ancien pensionnaire d'”On n’est pas couché” a livré un plaidoyer singulier en faveur du chanteur américain. “Sur Michael Jackson, je n’ai strictement aucun humour. J’adore Michael Jackson, j’ai toujours adoré Michael Jackson et je le défendrai jusqu’au bout”, entame-t-il. 

Il poursuit en condamnant le parti pris du documentaire. “Alors, évidemment, on oublie la présomption d’innocence dans cette affaire. Et surtout, c’est ne rien comprendre à Michael Jackson. Car Michael Jackson était un enfant. Or, un enfant ça ne couche pas avec les autres enfants. Un enfant ça ne couche qu’avec les adultes qui forcent les enfants à coucher avec les enfants”, expose le polémiste sur le plateau de Thierry Ardisson. “J’ai donc décidé d’intenter un procès à toutes les femmes adultes ayant couché avec Michael Jackson.”

Michael Jackson est “im-pédophile”
Une prise de position tranchée ponctuée par une théorie personnelle. “Non seulement Michael Jackson n’est pas pédophile, mais je vais aller plus loin et je vais inventer un mot, c’est un ‘im-pédophile’. Le seul orgasme qu’il ait eu de sa vie Michael Jackson, c’est lorsque Bambi retrouve sa mère à la fin. Pour lui la scène de spaghetti dans La Belle et le Clochard c’était du porno-hard. Et la scène où Petit Jean se bat contre le shérif de Sherwood était pour lui l’équivalent d’une décapitation de Daech. Le seul vieux monsieur qu’il pensait capable d’approcher les enfants, Michael Jackson, c’est le père Noël. Foutez-lui la paix à Michael Jackson, dans son éternité de Neverland où le sexe n’existe pas plus que la mort.”

Une séquence qui fait beaucoup parler depuis samedi soir. “Selon Yann Moix, Michael Jackson ne pouvait pas être un pédophile parce qu’il était lui-même un enfant. On pensait qu’il n’aurait pas pu faire pire que ses propos sur les femmes de 50 ans, mais il a réussi à légitimer la pédophilie”, s’insurge un téléspectateur. Un avis partagé par de nombreux autres internautes qui n’ont pas manqué de condamner les propos de Yann Moix.