Affaire Aliou Sall : «l’Enquête ouverte n’a pas vocation à déterminer la culpabilité»

La procédure enclenchée par le procureur dans l’affaire du scandale de corruption présumée sur les contrats pétroliers et gaziers est la bonne, selon l’ancien ministre de la Justice, actuellement ministre d’Etat auprès du président de la République, Ismaïla Madior Fall. «Quand il y’a ce genre d’affaire, la procédure la plus appropriée, c’est l’ouverture d’une enquête où tout le monde est entendu au même titre. On ne fait pas de distinction entre les accusés et les témoins», a-t-il déclaré dans l’émission Grand Jury de la Rfm.

Il a également précisé que l’enquête ouverte par le procureur n’a pas vocation à déterminer  la culpabilité dans cette affaire qui n’est pas encore à l’étape des  poursuites  judiciaires. «La culpabilité d’un individu, d’un homme où d’une femme est établie par le tribunal. Maintenant des éléments dont il disposera, le procureur peut voir la suite la plus appropriée. En tant qu’ancien ministre de la Justice,  Garde des sceaux, je ne peux pas entrer dans le fond de l’affaire, mais du point de vue des principes, l’enquête pourrait avoir l’aboutissement que le procureur entend lui donner », explique Ismaïla Madior Fall.

Interpellé sur la déclaration faite par le chef de l’Etat au lendemain de la publication du documentaire de la BBC et qui va,  selon certains, dans le sens de disculper son frère cadet, Ismaïla Madior Fall a dit que Macky Sall a répondu dans les termes  qu’il fallait répondre. « Il a déclaré que la lumière sera faite dans cette affaire », note le juriste.

Igfm