Affaire du gaz lacrymogène lancé dans une école: Assane Dioma Ndiaye condamne l’acte

Le gaz lacrymogène lancé par la police dans une école primaire hier lors de la manifestation de l’opposition a suscité la réaction de la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH).

Condamnant cet acte, Assane Dioma Ndiaye décrie “l’usage démesuré et sans discernement de grenades lacrymogènes aveuglantes et asphyxiantes sur des populations civiles inoffensives et vulnérables”.

“la violence même d’État ne peut être légitime que si elle est l’ultime ratio de la panoplie des moyens à disposition et dans tous les cas nécessaire et proportionnée”, poursuit le secrétaire général de la LSDH, Assane Dioma Ndiaye. Qui ajoute qu’aucune situation ne pourrait justifier “les images terrifiantes qui défilent sur la toile dans un État dit respectueux de la dignité humaine”.

Metrodakar