À l’Alliance pour la République, on s’organise pour apporter une riposte médiatique aux souteneurs de Khalifa Sall qui exige sa libération après l’arrêt par la Cour de justice de la CEDEAO concernant l’affaire de la Caisse d’avance.

En conférence de presse, le porte-parole de l’Apr Seydou Guèye s’inscrit en faux contre toute libération de Khalifa Sall demandée par la Cour de justice de la CEDEAO. Selon le responsable de l’Alliance pour la République, la Cour de justice de la CEDEAO n’a nullement demandé une remise en liberté du maire de Dakar.

Il admet néanmoins que la décision condamne les manquements concernant le respect des droits dans la manière dont la procédure a été menée contre Khalifa Sall. Il indique aussi que l’État va s’acquitter de la réparation que la CEDEAO lui a demandé de payer.

METRODAKAR