Affaires Karim et Khalifa au Dialogue politique: le représentant de l’Apr quitte la salle

Le débat sur la décrispation politique, à l’ordre du jour hier-mardi au Dialogue national a été houleux. Benoît Sambou qui n’a pas toléré les propos de Déthié Fall et de Valdiodio Ndiaye a fini par quitter la salle. A l’origine, les cas de Khalifa Ababacar Sall et Karim Wade, évoqués par l’opposition.

En effet, selon « Le Quotidien » qui rapporte la séance de la Commission politique du Dialogue national, l’opposition a vite sorti l’amnistie de ses deux opposants. Une proposition que la majorité a farouchement réfutée.

« Il ne s’agit pas réviser un procès, mais daller dans le cadre d’une décrispation de l’espace politique. La majorité doit aborder cette question avec lucidité « , a plaidé le numéro 2 de Rewmi Déthie Fall, par ailleurs coordonnateur du pôle de l’opposition appelant également à l’arrêt des poursuites contre Guy Marius Sagna. La Société civile est allée dans le même sens. Pour Waldiodio Ndiaye, c’est la majorité qui bloque le dialogue.

Des propos qui ont révulsé Benoît Sambou, coordonnateur du pôle de la majorité. « On ne peut pas régler ici les questions déjà vidées par la justice. Les grands compromis politiques dont vous parlez n’ont jamais été réglés dans ce genre de cadre. Wade et Maçky se sont rencontrés hors de notre cadre. Idrissa Seck a rencontré dimanche le président Macky. Quand la Société civile dit que la majorité bloque le dialogue national, elle est dans une logique de sabotage», a tranché M. Sambou avant de quitter la salle, selon Le Quotidien.

En réplique, Déthié Fall a dénoncé les propos « irrespectueux » du responsable de l’Apr. «C’est un manque de respect envers le Président Macky Sall et en la mémoire de Ousmane Tanor Dieng».
Senegal7