L’actuel président de la république Macky Sall ne sera pas à la tête du Sénégal puisqu’en 2035 comme sous-entendu par l’ex premier ministre. En fait, en fin de semaine, Mouhamed Boun Abdalah Dione avait indiqué lors d’un passage dans la banlieue que l’histoire entre Macky Sall et le Sénégal va se poursuivre jusqu’en 2035.

Une déclaration qui conforte la thèse d’un troisième mandat et a suscité plusieurs réactions de l’opposition et de la société civile.

Cette fois, c’est le camp présidentiel qui réagit à la polémique. Justement, Mansour Faye, le non moins gendre du président à contredit cette affirmation de Dione en rappelant que le compagnonnage entre le Sénégal et Macky Sall se termine en 2024, la fin de son second mandat.