Politique

Assemblée nationale : une loi pour casser Ousmane SONKO

Du nouveau dans l’affaire des 94 milliards pour laquelle la Commission d’enquête parlementaire a conclu qu’il n’y a pas eu de détournement.

Selon Le Quotidien, le rapport de ladite Commission passe en plénière en mi-septembre, à l’occasion d’une session extraordinaire au cours de laquelle le règlement intérieur de l’Assemblée nationale sera modifié.

Le Parlement va institutionnaliser un déontologue pour corser les sanctions disciplinaires contre les députés absentéistes et leurs écarts.

Cette réforme est inspirée par l’attitude d’Ousmane Sonko qui a refusé de déférer à la convocation de la Commission d’enquête. Les sanctions peuvent aller de la perte d’indemnité à l’exclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Désactivez s'il vous plaît votre bloqueur de publicité pour consulter cet article

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité