Avec Ousmane Sonko je m’engage, pour le salut de mon pays ! Par Sokhna Awa Mbacké

Je suis née à Darou Mouhty il y a environ trois décennies, d’une famille maraboutique bien connue au Sénégal et dont Darou constitue d’ailleurs le second grand fief religieux mouride. J’ai entrepris mes études au Sénégal jusqu’à l’obtention du Bac, avant de les poursuivre en France où j’ai obtenu le Diplôme du master 2 en Droit de la Banque et de la Société Financière
je suis ensuite rentrée au pays après un séjour de huit ans et j’ai intégré depuis 2011 une grande institution financière et sociale de la place.

J’ai voulu livrer brièvement ces éléments de mon histoire personnelle, pour partager le dilemme qui m’a saisi quand il s’est agi de poser un regard sur la situation économique et sociale catastrophique du Sénégal, martyrisé par une gouvernance lamentable, et de décider de la forme de mon engagement pour mon pays et pour l’avenir de mes enfants en cette terre qui est leur patrie.

Mon statut de femme appartenant a une lignée de saints bien connue dans le pays, l’engagement de très proches parents auprès du régime actuel, le retentissement que pourrait avoir mon implication politique directe et soutenue auprès d’un ténor de l’opposition, m’inclinaient plutôt à cultiver discrètement mes préférences politiques avant d’accomplir mon devoir citoyen le moment venu.

Ceci étant, ma conviction était établie que la gravité de la situation de notre pays commandait de la part de tous, y compris de la mienne, un engagement sans équivoque pour que les ruptures essentielles soient accomplies, et que le pays s’engage dans une trajectoire vertueuse qui garantira une meilleure qualité de vie à ses populations, une répartition équitable des ressources, des opportunités réelles pour les jeunes et les sénégalais les plus entreprenants, des services publics de qualité ainsi qu’une gouvernance transparente et efficace.

La trajectoire de gouvernance du régime actuel et les dérapages constatés durant ce long septennat ne laissant aucun doute sur sa médiocrité et sa volonté d’accaparement au profit d’une infime minorité, j’ai mis à profit l’opportunité que constitue cette élection présidentielle pour réfléchir sur le profil de candidat pouvant permettre d’opérer les ruptures essentielles et d’imprimer un tout autre mode de gouvernance faisant une large place à la compétence, au mérite, au travail et au patriotisme.

Mon engagement aux côtés de Ousmane Sonko est le résultat de cette réflexion. En effet nous avons été impressionné par la constance notée dans ses prises de position depuis l’époque de son engagement syndical, jusqu’à sa posture de défense intransigeante des intérêts du pays et de ses populations lui ayant valu sa radiation de la haute administration, et enfin de son engagement en politique où il a continué à porter les idéaux principes et valeurs qui lui valent l’estime et le respect de ses concitoyens et fondent notre espérance quant à ses capacité à impulser les changements véritables.

En Ousmane Sonko je vois un homme de conviction, un homme intègre, courageux et libre d’esprit qui a son pays au cœur et qui est convaincu comme je le suis, qu’à force de travail d’abnégation de volonté et d’intransigeance quant à la défense de nos intérêts nationaux, il est possible de placer le Sénégal sur l’orbite du progrès véritable au profit de ses populations actuelles et futures.

Ousmane Sonko nous offre une occasion inédite de mobiliser les énergies et les intelligences autour d’un programme novateur assis sur un socle de valeurs et de convictions afin de sortir le pays du marasme et de l’absence de perspectives et de le projeter sur les rails d’un progrès véritable et véritablement bénéfique à tous.

C’est tout le sens de mon engagement à ses côtés pour un Sénégal de tous et pour tous !