Le responsable de Taxawu Sénégal, proche de Khalifa Sall candidat à la présidentielle de 2019, accuse Macky Sall d’user du pouvoir d’État pour museler et emprisonner les opposants.

“Macky Sall aura plus besoin de cette amnistie après le scrutin de 2019 que des hommes politiques dont il parle. Et il sait de quoi nous parlons. Le moment venu, il comprendra qu’il n’a pas été élu pour utiliser le pouvoir d’Etat pour chercher à museler, à isoler, à emprisonner à exiler et à agresser la démocratie sénégalaise”, a dit Barthélémy Dias.

METRODAKAR