đź”´ Burkina Faso: Au moins 20 morts dans deux attaques terroristes Ă  Sanmatenga

Au moins vingt personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es dimanche dans deux attaques, dont l’une Ă  l’engin explosif improvisĂ© (IED), dans deux localitĂ©s de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso, a-t-on appris de sources sĂ©curitaires et locales.

« Un vĂ©hicule de transport mixte -marchandises et passagers -a sautĂ© sur un engin explosif improvisĂ© dans la zone de Barsalogho, faisant au moins une dizaine de morts parmi les passagers majoritairement des commerçants dimanche après-midi Â», a indiquĂ© Ă  l’AFP une source sĂ©curitaire. « Ă€ une cinquantaine de kilomètres de Barsalogho, prĂ©cisĂ©ment sur l’axe Kelbo – Dablo, un convoi de vivres a Ă©galement Ă©tĂ© attaquĂ© au cours de la journĂ©e Â», a-t-elle poursuivi, sans donner de bilan. « Une dizaine de conducteurs de triporteurs ont Ă©tĂ© tuĂ©s Â» dimanche, selon un Ă©lu local de Barsalogho, joint par l’AFP et qui a confirmĂ© cette attaque, prĂ©cisant qu’il s’agit d’un convoi de triporteurs chargĂ©s de vivres pour les populations dĂ©placĂ©es de Dablo et Kelbo, qui a Ă©tĂ© visĂ© par des individus armĂ©s.

Une spirale de violences depuis quatre ans

Le Burkina Faso, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, est pris depuis quatre ans et demi dans une spirale de violences, attribuĂ©es Ă  des groupes armĂ©s djihadistes, certains affiliĂ©s Ă  Al-Qaida et d’autres au groupe Etat islamique. Depuis dĂ©but 2015, les attaques jihadistes, de plus en plus frĂ©quentes et meurtrières, en particulier dans le Nord et l’Est, ont fait plus de 570 morts, selon un dĂ©compte de l’AFP.

L’armĂ©e burkinabè, qui subit de lourdes pertes — l’attaque la plus meurtrière a fait 24 morts en aoĂ»t — semble incapable d’enrayer les attaques, tandis que la menace, d’abord concentrĂ©e dans le Nord, touche plusieurs autres rĂ©gions du pays, dont les rĂ©gions de l’Est et de l’Ouest. Ces attaques ont provoquĂ© des exodes de populations, notamment dans le Nord. Un sommet exceptionnel des chefs d’Etat sur la sĂ©curitĂ© dans la sous-rĂ©gion doit avoir lieu le 14 septembre Ă  Ouagadougou.