Âgé de 14 ans, il touche 1,25 million de dollars comme salaire chez Google

Tanmay Bakshi, jeune indien de 14 ans et programmeur de logiciels, fait actuellement la manchette comme l’un des plus jeunes développeurs à créer des applications Watson, la plateforme d’intelligence artificielle d’IBM.

Le jeune garçon, connu pour son intelligence exceptionnelle, travaille actuellement pour Google avec un salaire de 1,25 million de dollars. Il a développé plusieurs applications et publié un livre.

Âgé de 14 ans, il touche 1,25 million de dollars comme salaire chez Google

Bien qu’il ait attiré l’attention d’IBM pour la première fois à l’âge de 11 ans, Bakshi était déjà un cerveau dans le secteur de la technologie. A cinq ans, il apprenait déjà à coder.

Son père Puneet Bakshi a travaillé comme programmeur informatique pendant plusieurs années. Il a été une source d’inspiration pour son fils.

« C’était tellement fascinant pour moi que les ordinateurs puissent vraiment faire quelque chose », a déclaré Tanmay Bakshi à CNBC Make It. « Je voulais connaître comment fonctionne un ordinateur et voir comment contrôler les ordinateurs et leur dire quoi faire. »

Âgé de 14 ans, il touche 1,25 million de dollars comme salaire chez Google

Fasciné par ce que son père faisait, Bakshi a commencé à utiliser internet par lui-même et à lire des livres sur la programmation.

À sept ans, Bakshi a créé une chaîne YouTube où il donnait des cours sur le codage et le développement Web. À chaque téléchargement de vidéo, il recevait des milliers de questions de personnes du monde entier.

Âgé de 14 ans, il touche 1,25 million de dollars comme salaire chez Google

Réalisant qu’il y avait un manque de connaissances sur la programmation et l’apprentissage automatique, il s’est donné comme mission pour sa chaîne YouTube d’enseigner 100 000. Aujourd’hui, il compte plus de 200 000 abonnés.

À huit ans, Tanmay Bakshi a appris à développer des applications iOS. À l’âge de 11 ans, il a développé sa toute première application, « Ask Tanmay ».

afrikmag

Facebook Comments
PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici