Le blanchiment du péni§, la nouvelle tendance à la mode

Une clinique de Bangkok en Thaïlande permet depuis plusieurs mois aux patients le blanchiment du pénis, une procédure qui fonctionne grâce au laser. Des services qui attirent une centaine d’hommes chaque mois et déchaînent les passions.

Le Lelux Hospital, établissement renommé pour son expertise dans le blanchiment corporel dans un pays obsédé par la couleur de peau, a commencé à proposer le traitement atypique il y a six mois après qu’un client s’est plaint de “zones sombres” dans l’entrejambe.

La procédure controversée a provoqué des remous sur la télévision thaïlandaise et dans les médias sociaux après que l’hôpital a publié des images d’un client subissant le traitement.

“Ces jours-ci, beaucoup de gens posent des questions à ce sujet”, a révélé Bunthita Wattanasiri, responsable du département de la peau et du laser à l’hôpital.

“Nous devons faire attention car c’est une partie sensible du corps”, a-t-il déclaré à l’AFP.

La clinique a commencé à offrir le traitement après qu’un patient se soit plaint de la «partie sombre» de son aine.

Maintenant, ils voient plus de 100 hommes par mois, dont la plupart ont entre 22 et 55 ans, affirme Wattanasiri.

Un grand nombre de clients de la clinique fait également partie de la communauté LGBTQ en Thaïlande, rapporte le South China Morning Post.

Le traitement coûte actuellement 650 $ pour cinq séances.

Ce n’est pas la première fois que l’hôpital Lelux est impliqué dans ce genre de controverse.

L’an dernier, un article viral sur Facebook révélait que la clinique avait commencé à proposer une procédure «3D du Vag*n» dans laquelle les femmes pouvaient avoir leur propre graisse injectée dans leurs parties génitales pour une esthétique plus complète. Le traitement coûtait 1 500 $.

This post was last modified on 19 août 2018 11 h 29 min