Ce groupe Whatsapp où Piqué chambre les joueurs du Real

Gerard Piqué a confié que les Espagnols du Real Madrid et du FC Barcelone conversaient régulièrement via la messagerie Whatsapp. Où le défenseur catalan n’est pas le moins actif.
Adepte du site américain The Player’s Tribune, où les sportifs ont la liberté de s’exprimer directement auprès des fans, Gerard Piqué, à qui l’on prête l’intention de lancer une version européenne du site pour les footballeurs, a publié une nouvelle tribune où il raconte une anecdote amusante sur les dessous de la rivalité entre le FC Barcelone et le Real Madrid. Même si c’est parfois chaud sur le terrain ou devant les micros, les joueurs des deux clubs, quand ils se retrouvent en sélection, s’entendent plutôt bien.

“Je vais vous révéler une petite information,écrit Piqué. Tout le monde sait que les footballeurs ont des groupes de discussion sur Whatsapp. J’en ai un pour mes amis, un autre pour mes coéquipiers au Barça. Mais mon préféré va peut-être vous surprendre. Plus tôt dans la saison, quand nous avions 8 ou 9 points d’avance sur le Real Madrid en championnat, j’ai ouvert un groupe spécial pour les gars de la sélection espagnole qui jouent au Real ou au Barça. Si vous ne lisez que les journaux, vous allez penser qu’on se déteste. Mais, en fait, on s’entend très bien. On parle de tactique dans le football, ou de livres de philosophie… Non, allons, je plaisante. Tout ce qu’on fait c’est se chambrer !”

Je peux plaisanter avec ces gars-là parce que ce sont mes frères en sélection nationale

“C’est ce qu’il y a de mieux, enchaîne le défenseur du Barça. On est comme des gamins. Et pour dire la vérité, c’est hilarant pour moi en ce moment, parce qu’on a 15 points d’avance sur le Real en Liga. Alors je deviens très créatif dans mes réponses. La saison dernière, les gars du Real gagnaient tout, ils se sentaient bien. Ils n’arrêtaient pas de chambrer en sélection. Après chaque match, ils postaient des photos d’eux torse nu dans le vestiaire. Vous vous souvenez de ça ? Ils souriaient, montraient leurs muscles comme The Rock, avec des #HalaMadrid et des petits émojis de trophées. Cette saison, ce n’est pas la même chose. Toutes leurs photos Instagram sont très sombres. “Trois points aujourd’hui. Il faut continuer à travaille encore plus dur.” Alors je leur réponds sur Whatsapp: “Allons, les gars, pourquoi vous êtes aussi sérieux ?” Et je mets des emojis qui pleurent de rire. J’ai appelé ce groupe: “FÉLICITATIONS”.”

A lire aussi:  Recrue idéale pour l'été prochain : Les supporters du Barca votent Sadio Mané

“Je peux plaisanter avec ces gars-là parce que ce sont mes frères en sélection nationale, explique Piqué. On peut détester les clubs pour lesquels en joue, mais on joue tous pour le même pays, avec le même rêve, et ça j’en suis très fier.” C’est un message fort de la part du natif de Barcelone, catalan et fier de l’être, dans un contexte pour le moins pesant de l’autre côté des Pyrénées. “Je suis dans une position difficile parce que, personnellement, le meilleur moment de ma vie a été de gagner la Coupe du monde avec l’Espagne, mais d’un autre côté, être catalan est inscrit dans mes veines.”

football.fr