Cheikh Kanté et Moustapha Diop , guichets automatiques hors service

Cheikh Kanté et Moustapha Diop sont désormais sous les feux de la rampe en raison surtout de leur capacité « légendaire » de » dégainer » à tout-va partout où il passait. Alors Directeur Général du Port Autonome de Dakar, Cheikh était dépeint comme un fidèle du Macky qui savait « décanter » les situations financières les plus improbables. L’argent, il en donnait comme pas possible. Quid de Moustapha Diop dépeint comme quelqu’un qui faisait « pleuvoir » l’argent du temps où il gérait la Microfinance. Mais comble du destin, aujourd’hui, ces deux « machines à sous » sont réduits au néant ou presque.

Cheikh Kanté et Moustapha Diop, guichets automatiques hors service. Cette titraille tout aussi croustillante de nos confrères du journal l’Observateur est révélatrice de deux personnages du Macky qui étonnaient autant qu’ils fascinaient par leur capacité de « dégainer » l’argent comme un pistolero mitraillait ses innombrables ennemis à découvert. D’ailleurs, les surnoms qu’on les collait ne manquaient jamais : « machine à sous », « Xalé khaliss » , « Xalé carte Gab », entre autres. Des surnoms flatteurs à son encontre. Moustapha Diop alors ministre de la Microfinance clamait partout traduire en actes la vision politique du Chef de l’Etat consistant à lutter contre la pauvreté. Pour ce faire, il accordait des financements de plus de 100 millions aux femmes qui avaient la chance d’être sur son passage. Son nom était sur toutes les lèvres dans toutes les cérémonies et tout le monde rivalisait d’ardeur pour l’obtenir comme parrain. Mais parfois la vie réserve bien des secrets car le temps d’une rose, il a été propulsé ministre de l’Industrie. Un département qui aura coupé court à ces pratiques financières qui n’ont plus cours. Quid de Cheikh Kanté alors Directeur Général du Port Autonome de Dakar. Il avait la gâchette facile. Les cachets qu’il concédait à ses fidèles et autres sénégalais pleuvaient comme pas possible. Tous les combats de lutte convergeaient vers lui en termes de parrains. Les chaines de télévision se bousculaient à son portion pour décrocher des publi-reportages ou des publicités. Chanteur, musiciens et animateurs cherchaient toujours à le voir. Et il « décantait » leurs situations séance tenante. D’ailleurs, on le surnommait « Cheikh Kanté qui décante les situations ». Mais aujourd’hui, tout s’est dispersé en anecdotes. Moustapha Diop est devenu ministre en charge de l’Industrie et de la petite et moyenne entreprise. Il s’est mis à dos du monde de mondanités qu’il animait. Il en est de même de Cheikh Kanté qui, nommé ministre en charge du suivi du Pse n’arrive plus à décanter les situations financières d’antan. En effet si nos sources font état aujourd’hui de guichets automatiques fermés sur ces deux mastodontes, C’est à juste raison !
-Senegal7