Les deux jeunes profanateurs qui avaient attaqués la Cimetière de Bakhya à Touba ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt. Les mises en causes ont dérobé des objets funéraires à l’intérieur des cimetières.
Contacté par Seneweb, Mame Cheikh Sarr, Secrétaire général du comité de gestion dudit cimetière, revient sur les faits qui remontent à vendredi 10 janvier.
“Ce jour-là, on a aperçu un jeune en train de voler les décorations et ornements en aluminium installés dans les tombes. C’est ainsi que nous l’avons interpellé. Pris en flagrant délit, il n’a pas cherché à nier. Et il a été manu militari conduit à la gendarmerie ».
« Le lendemain, ajoute Sarr, des membres d’une même famille qui venaient se recueillir devant le mausolée d’un de leur proche, ont également trouvé sur place un autre en train de voler des objets du même genre ». C’est là un second lui aussi alpagué et remis aux gendarmes.
Concernant la tombe de la mère de Serigne Abdou Karim Mbacké ? Mame Cheikh Sarr souligne que sa profanation a été constatée depuis longtemps. Mais, précise-t-il, « c’est au cours de l’enquête que l’un d’eux aurait reconnu être l’auteur de cet acte ».