Condamnation à 2ans avec sursis : Gaston Mbengue écalaire certains points: “Certains pensent que je suis…”

Dans le courant de la journée de ce mardi 22 janvier 2019, la presse a informé de la condamnation de Gaston Mbengue à deux (2) ans de prison plus une amende de 2 millions de Fcfa pour des faits d’association de malfaiteurs.

A cet effet, le promoteur de lutte n’a pas attendu longtemps pour sortir de son silence. Il a précisé certains points sur cette condamnation dont lui et ses co-accusés dans cette affaire qui le concerne.

Gaston écope de 2 ans avec sursis sans amende.

En effet, le promoteur de lutte Gaston Mbengue n’est réellement condamné ce matin par la chambre correctionnelle de Dakar que d’une peine de 2 ans avec sursis tout court sans amende comme cela a été annoncé dans une certaine presse…

Par contre pour ce qui concerne les sieurs Rampino et Gadiaga, ils devront payer aux victimes des dommages et intérêts. Moïse Rampino a eu droit à 2 ans dont 14 mois avec sursis en sus de 2 millions Fcfa à verser aux parties civiles.

A lire aussi:  Le fils de Cissé Lô convoqué à la Dic après ses insultes contre Birima

Ce, à l’exception de Pape Maël Diop (le Dg des Ads) qui réclamait le franc symbolique. Pour sa part, Cheikh Mbacké Gadiaga, condamné à 2 ans dont 10 mois avec sursis, devra lui aussi payer 2 millions Fcfa aux plaignants.

Gaston dénonce une cabale due à son rapprochement avec le président Macky Sall.

Dans un texte parvenu à la rédaction de Senego, le promoteur de lutte, aujourd’hui grand allié du président Macky Sall a crié à l’instrumentalisation de la presse par certains hauts dignitaires de la mouvance présidentielle: «jaloux de la belle et bonne relation qu’il entretient avec le président Macky Sall», laisse-t-il entendre.

«Je veux par ce texte faire savoir à l’opinion que des gens tapis dans l’ombre cherchent à tout pris à ternir mon image. Seule la personne et la réélection du président Macky Sall m’intéresse ; ni Mimi Touré, ni le premier Ministre Abdalah Boune Dioune ni Mor Ngom et je passe ne m’intéressent. Certains pensent que je suis avec le président Macky Sall pour des intérêts mais qu’ils se ressaisissent et comprennent que j’ai déjà gagné ma vie et cela ne date pas d’aujourd’hui», a précisé Gaston Mbengue.

A lire aussi:  Le fils de Cissé Lô convoqué à la Dic après ses insultes contre Birima

En outre, les trois mis en cause dans cette affaire d’association de malfaiteurs, de diffamation et de tentative d’extorsion de fonds connaîtront leur sort le 8 février prochain.

À cette date où sera connu le délibéré, le juge se prononcera également sur les montants réclamés par les victimes en guise de dommages et intérêts.
Avant cela, Gaston Mbengue quant à lui, a interjeté appel pour l’annulation de cette condamnation à laquelle il était carrément opposé.

Pour rappel, le procureur, dans un premier instant, avait requis une peine de 3 mois avec sursis pour l’allié du président Macky Sall.

RÉPONDRE

Mettre en ligne votre commentaire
Entrer votre nom s'il vous plait