Idy s’explique et s’excuse, le pyromane à deux vitesses réplique et désobéit au khalife

Pyro, l’interprétation est libre et varie d’une personne à une autre. Il ne s’agit pas de dire: il a raison ou il a tord mais d’aller au delà et essayer de comprendre toute la philosophie des propos, voir s’il a intérêt à nuire (ce que je ne pense pas, en toute objectivité, vu ses ambitions dans un pays comme le Sénégal) ou voir s’il a réussi son marketing diplomatique (une suite logique de campagne médiatique post-électorale). Et dans ce dernier cas de figure l’on ne peut que dire, l’intention est louable mais il s’est mal exprimé, à nous maintenant d’être de bonne foi et ériger l’adage Olof «waax bu doffë, nop yi kooy dëgg ño wara wër» en règle ici. Par ailleurs, la proportionnalité voudrait dans cette affaire, surtout après des excuses publiques, une rectification et non une correction (sanction). Voilà pourquoi, je douterai toujours de la bonne foi de tous ceux qui ont agis et continuent d’agir sous un prétexte d’ordre religieux dans l’intention et/ou l’intérêt ou l’inconscience de nuire.

Votre allumette doit redevenir le journal de référence qu’il a été et ne peut l’être que sur l’intégrité et l’objectivité, sortir du cadre diffamatoire et personnel. Et arrêtez de confondre investigation et acharnement.

Les propos de M. SECK éclairés par lui même :

Question du Journaliste : Bamba NDIAYE était un ancien ministre donc, militant du PDS donc…

A M. SECK de répondre : «Vous savez, on m’en a fait part mais je ne voudrai pas polémiquer avec l’ancien patron du journal le Messager. Vous vous souvenez de cette série de journaux que Macky Sall avait crée au Palais : xiibar, Messager, «il est midi» avec un objectif politique très précis. Bein, ce monsieur que vous citez en faisait partie. D’abord, il a dit des contre-vérités. Quand même! J’ai appris le coran. Je n’ai jamais dit nulle part que le mot Maka n’apparaissait pas dans le coran tout entier. Le mot Maka bien sûr est dans la Sourate Al-Fatkh. Y a absolument aucun problème mais il est en mission. Il m’a l’air de quelqu’un qu’on a envoyé en mission. Maintenant, je vais dire ce que j’ai dit pour que ce soit clair pour vous les citoyens mais je ne veux pas polémiquer avec lui ou avec les autres. Qu’est ce que j’ai dit ? Je me suis retrouvé dans un hôtel à la Mecque à l’occasion de ma dernière Umrah; le directeur de l’hôtel vient me voir et me dit: y a l’un des Imams de la mosquée de la Mecque qui est dans l’hôtel et ce serait bien que vous le saluez pour qu’il puisse prier pour vous. Je lui dis OUI, s’il est disponible, je veux bien descendre le saluer. Il va voir l’Imam, l’Imam lui dit : » je suis pressé, mon avion est déjà en place, je suis attendu, je peux lui accorder une minute au Parking, au moment de prendre ma voiture ». Je me suis dit « très bien ». Mais je vais lui dire quelque chose qui fera qu’il ne soit plus pressé. Je descend donc au Parking, je lui dis : voilà, j’ai deux questions à vous poser. La première, c’est que dans le verset où Dieu parle de la première maison du premier temple installé, IL parle de Baka et pas de Maka dans ce verset là, Il parle de Baka pas de Maka. A quoi ça renvoi selon vous? Est-ce que c’est ici? Est-ce que c’est là-bas ? C’est quoi ? Il me fait non non xaaram c’est ici bien sûr hiii c’est la Kaba etc. Je lui dis : Dieu , il donne des indications, il dit : c’est un lieu où Abraham s’est tenu debout. Abraham, le prophète s’est tenu debout dans ce lieu mais il s’est tenu debout là, il s’est tenu debout ailleurs. Mais c’était surtout pour l’inciter à une réflexion et l’inviter à une réflexion. Mais quand ses gardes corps lui ont dit : l’avion attend. Il leur a dit : « non non, je vais terminer la discussion avec lui ». Il a fait attendre. Donc je lui dis : moi je sais où s’est mais je ne vous le dirais pas à vous seul. Je vous le dirais quand vous et les Israéliens qui vous battaient tout le temps là et qui faites la guerre tout le temps et qui vous massacraient tout le temps, vous ferez la paix. Et ça, ça doit se passer au Sénégal. Donc si vous voulez connaître la réponse, venez au Sénégal, vous et les israéliens puisque le Sénégal est le patron de la commission Al-Khoodsh aux Nations unis. Donc le Sénégal doit jouer un rôle et doit pouvoir parler à tout le monde. C’était ça le but de l’opération. C’était une opération Marketing pour l’inciter à avoir envie de venir entendre ma version. Puisque dire ça aux gens de la Mecque, c’est quand même énorme. En suite, je lui ai dit : vous, vos recettes là du pèlerinage, moi je ne suis pas d’accord que vous nous envoyiez juste des carcasses de moutons hein à l’occasion… NON, on doit partager parce que lorsque l’Islam a été menacé, la première mission diplomatique que le prophète a envoyé, IL l’a envoyé en Éthiopie, en Afrique chez un roi Chretien qui les a accueillis. Donc une partie du pèlerinage revient à l’Afrique. Vous ne devez pas nous donner des aumônes, des sarakhs. Vous devez mettre les recettes sur la table et nous donner notre part. Puisque ça appartient à tous les musulmans. Au lieu de ça, vous gardez ça dans des banques américaines, suisses etc. Et d’ailleurs ces gens là vous contrôlent totalement. Je ne suis pas d’accord, moi je suis un Musulman, le prophète est mon prophète. Et le prophète a dit quelque chose de très clair: « Ana zaddu kulu takhï’oun wa’law kana habassï’oun wa an’na barï’oun min koulii sakhï’oun wa law kana quraysh ». Mom nëna : Bokkom, sa parenté, c’est le Taqwā, c’est la piété, c’est la foi en Dieu même si tu es Habass c’est à dire si tu es un negre d’Éthiopie mais il est contre toi, même si tu es Quraysh si tu n’as pas cette foi en Dieu. Et j’ai expliqué que la querelle palestinienne et Israélienne doit trouver une solution par le Sénégal, pas par les États Unis, pas par l’Europe, par le Sénégal. Et j’ai voulu les amener à venir ici pour qu’on en parle. Le président de la république Macky SALL, malheureusement, n’a pas cette compréhension. Il est là comme un lion qui dort, qui attend que Trump règle les problèmes ou que Macron règle les problèmes. Non, c’est nous et je leur ai dit : c’est une querelle de demi-frères puisque ils, tous ses deux peuples la viennent d’Abraham. Yonëte ya Allah Ibrahim dont le prophète dit que c’est un modèle, c’est une communauté. Ce prophète Abraham là avait une épouse Sarah qui ne pouvez pas avoir d’enfant. Et Sarah lui a donné son … sa servante Agar et il a eu Ismael. Et la branche Mouhamédienne dérive de la branche de Ismael mais tous les autres prophètes qui ont suivis Is-Hakk sont dans la branche Juive jusqu’à Jesus qui est un Rabin juif. Donc j’ai dit que lorsque Mouhamed est apparu (Salla Allah’ou alayhi wa Salam) chez les arabes en disant je suis le Khatimou nabiii’in wa imamin moursaline, c’est moi le patron de tous les Envoyés et je suis le sceau qui authentifie le message de tous les porteurs de nouvelles. Bein, les juifs se sont dit: comment est-ce possible? .….. Donc voilà la question que je soulève. Mais je n’ai jamais dit comme le prétend ce monsieur là. Khamnga Serigne Cheikh Tidiane Al-Maktoum daf madoon waax ni : wërënté borom xam-xam thi diné, wërënté borom xam-xam thi diné Yiiiw la. Wanté amna co khamné bouthia taabé mou yakkou, moy borom your gou touti ak lamigne bou yattou. Bou taabé si waxtaan bii rek mou yakkou. »

A M. SECK de s’excuser en «Français» : “Devant mes frères en religion et en humanité Sidy Lamine Niasse et Bamba Ndiaye, devant mon Oncle Serigne Mbaye Sy Mansour, comme devant le peuple sénégalais tout entier et la Oumma islamique, je m’incline à nouveau et sollicite leur pardon. Non point d’avoir dit ou fait quelque chose contre l’Islam mais d’avoir imprudemment laissé sortir un débat que je mène depuis deux ans avec des exégètes des trois religions révélées sur ce que» l’Ethique, le Mystique et le Politique ont en commun ». Mon pardon leur est assuré.

Salam. “

Soyez fort et donnez raison à M. Gandhi qui disait que, “Le faible ne peut pardonner. Pardonner appartient aux forts.”

Idriss, «Mesure tes paroles à la capacité de ceux devant qui tu parles. »

Pyro, Cessez le feu!

Yerimpost

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici