L’une des mesures fortes prise hier à l’occasion du Comité régional de développement (CRD) consacré à la hausse du nombre de personnes contaminées par le coronavirus, à Touba, est l’ouverture d’un centre de traitement, d’ici cinq jours.

« Sur proposition de l’équipe mobile d’intervention et de soutien du Centre des opérations d’urgence sanitaire, nous allons ériger un centre de traitement à Touba. Le site de l’héliport est déjà identifié », a informé le médecin-chef de région, Dr Mamadou Dieng. Il rappelle, dans ses propos repris par Le Soleil, la fermeture du centre de santé de Darou Marnane, qui s’occupera du traitement des cas confirmés en attendant l’opérationnalisation du centre.

« Il y a, au total, 28 personnes qui ont eu des contacts avec l’émigré, (premier patient détecté dans la cité religieuse). Donc, il reste 22 autres que nous suivons. Nous voulons un centre d’une capacité de 20 places », a justifié le chef des opérations d’urgence sanitaire, Dr Allé Baba Dieng.

En plus de l’érection d’un centre, le responsable de l’équipe mobile d’intervention suggère le renforcement de la surveillance des personnes qui étaient en contact avec le malade. « Quand vous confinez quelqu’un, il peut avoir des troubles psychologiques. Il faut nécessairement une assistance psychologique et sociale. Nous avons aussi besoin de barrières des forces de l’ordre (Gendarmerie et Police) pour avoir un circuit à sens unique », a-t-il ajouté.

emediasn