Corruption à l’Iaaf: L’affaire se corse pour Massata Diack

Les choses se corsent pour Pape Massata Diack impliqué dans le scandale de corruption au sein de l’IAAF (autour de dossiers de dopage d’athlètes russes).

Son associé dans Black Tidings Tan Tong Han, qui lui a donné le nom de son fils unique a été placé sous mandat de dépôt. Tan Tong Han, qui dirige aussi Sportage à Dakar, a été arrêté pour faux témoignage pour ‘’couvrir’’ Papa Massata Diack.

Devant les enquêteurs, il a enfoncé ce dernier soutenant avoir menti à la demande du patron de Pamodzi pour couvrir des prestations fictives facturées par la société Black Tidings.

Selon l’acte d’accusation repris par Libération, Tan a menti sur une somme de 547 891 dollars transférée du compte bancaire de Pamodzi Consulting Sarl, détenue exclusivement par Massata Diack, vers celui de ‘’Black Tidings’’ le 27 mars 2014. Il avait juré qu’il s’agissait du paiement d’une prestation, ajoutant que quelqu’un du nom de ‘’John Pierre Bonor’’ avait usurpé l’identité de Papa Massata Diack, en transférant 5 424 064$ du compte bancaire de ‘’Black Tidings’’ vers celui de l’athlète Liliya Shobukhova.

Les vérifications ont formellement établi qu’il s’agissait de deux gros mensonges et qu’effectivement, ‘’Black Tidings’’, dont l’adresse sociale correspond à un bâtiment abandonné, n’était qu’une société écran.

A lire aussi:  Touba : Dans l'univers des marabouts politiciens !

En fait, les juges français ont des éléments attestant que lorsque l’athlète Liliya a menacé de tout déballer. Après avoir versé une forte somme pour étouffer son dossier de dopage, elle a été remboursée via ‘’Black Tidings’’. Les mêmes sources renseignent que plusieurs mouvements financiers ont été effectués entre Massata et ‘’Black Tidings’’ qui servait de ‘’caisse noire’’.
Le 5 août 2013, 5 jours avant le début des Mondiaux d’athlétisme à Moscou, la société a effectué trois transferts pour un montant total de 750 000 dollars, dont un virement de 100 000 dollars vers un compte de Tan Tong Han, et un autre de 350 000 dollars vers Sporting Age suarl, à Dakar.

Pour les seules journées des 6 et 12 novembre 2013, 197 000 dollars ont été virés de ‘’Black Tidings’’ vers Pamodzi consulting, et 20 000 dollars de la société singapourienne vers un compte personnel de Papa Massata Diack. Curieusement, ‘’Black Tidings’’ a été dissoute en 2014.