Coupure d’eau annoncée à Dakar: comment Sen’Eau a déjoué l’incident

Il était annoncé hier que le réseau de distribution de la toute nouvelle société de gestion de l’eau allé connaître des dysfonctionnements. Finalement, la situation a été maîtrisée. Pourtant, toutes les (mauvaises) conditions étaient réunies pour qu’aient lieu de fortes perturbations sur le système d’alimentation en eau potable de Dakar, Louga et Thiès. Justement, ces localités sont desservies par les conduites du Lac de Guiers. Le système a été privé d’une bonne partie de sa capacité de production à cause d’un incident sur la ligne haute tension.

Selon le communiqué de Sen’Eau, dans la nuit du mercredi au jeudi, vers 02 heures, un poste transformateur a été grillé sur cette appartenant à la Société de Gestion de Manantali (SOGEM) et alimentant des installations de la SENELEC.
En effet, le document indique que cette ligne qui alimente l’usine de Keur Momar Sarr se voyait ainsi sa capacité de production réduite.

Ainsi, des dysfonctionnements commençaient à être notés dans certaines localités de Louga, Thiès et surtout Rufisque. Si cette situation avait perduré, une véritable crise se serait installée et Dakar allait connaître des perturbations.
Pour paraît à cette éventualité, un dispositif de crise a été installé. Une situation de gestion de crise qui sonne comme le baptême du feu pour SEN’EAU.

Articles Similaires

Dans l’immédiat, le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam a été briefé. En rapport avec la SONES, SEN’EAU a pris les devants en recensant les zones impactées. Innovation de taille: quinze nouvelles citernes ont été réceptionnées pour être positionnés dans les zones sensibles. Une prise en charge réelle de la situation a été notée autour de la Directrice Générale, Jany Arnal.

Elle a pris langue avec son homologue de la SONES, Charles Fall.
Forte de son expérience en la matière, Sen’Eau a démontré avec cette manœuvre réussie, son leadership.

Metrodakar