Categories: Présidentielle 2019

Défection : Des militants d’Aïssata Tall Sall «Osent L’avenir» et rejoignent l’opposition

Le mouvement «Oser l’avenir» d’Aïssata Tall Sall est en rangs dispersés dans le département de Guinguinéo. En refusant de la suivre dans son soutien à Macky Sall, certains de ses militants se noient dans les coalitions de l’opposition. La révélation a été faite, avant-hier, par Malick Ndiaye, le coordonnateur dudit mouvement.

Les militants du mouvement «Oser l’avenir» du département de Guinguinéo n’ont pas suivi leur leader dans sa décision de soutenir la candidature de Macky Sall. Ils ont passé outre, en se dispersant dans les coalitions des candidats de l’opposition. Selon leur coordonnateur qui a fait cette révélation, avant-hier, lors du meeting d’Issa Sall, dans ce département, ils souhaitent rester conséquents par rapport à la décision de tous les dissidents du Parti socialiste (Ps). «Nous avons jugé nécessaire d’être conséquents avec nous-mêmes pour marquer notre démarcation par rapport au soutien de la candidature de Macky Sall. Le mouvement s’est effrité à Guinguinéo. Certains sont allés rejoindre Idrissa Seck, d’autres Sonko. L’essentiel des militants m’a suivi», révèle Malick qui déclarait son soutien à Issa Sall. Avant d’ajouter : «On n’avait décidé d’avoir un candidat socialiste à élection présidentielle. C’est ce qui a valu à Khalifa Sall son emprisonnement. J’étais attaché de cabinet de Serigne Mbaye Thiam. J’avais démissionné pour suivre Aïssata Tall Sall dans ce principe».

Selon ce coordonnateur de «Oser l’Avenir», il est inadmissible de soutenir Macky Sall qui les a empêchés d’avoir un candidat à cette élection présidentielle. «J’avais dirigé la liste du mouvement lors des élections législatives de 2017. Nous avons donné autant de signatures possibles au parrainage. Les gens nous mettaient en garde sur une possibilité de ralliement de notre candidate. Ils nous interpellaient sans cesse. Mais on n’avait cru en elle», confie M. Ndiaye, devant son nouvel allié. A l’en croire, cette élection ne compte qu’un seul candidat valable et c’est Issa Sall. «Nous allons l’élire au soir du 24 février. Il incarne le changement dans la profondeur. Je défends l’idéologie de notre camarade Khalifa Ababacar Sall, en prison. Me Aïssata Tall Sall a trahi les Sénégalais», laisse-t-il entendre. Avant d’ajouter : «Je fais partie de ceux qui avaient porté Macky Sall au pouvoir en 2012. C’est la demande sociale qui avait fait perdre le pouvoir Diouf en 2000 et Wade en 2012. C’est cette même demande sociale qui va bouter Macky Sall hors du palais», explique-t-il.

walfnet

Derniers Articles

Urgent – Mort du talibé Camou : L’autopsie révèle une mort due à une hémorragie

Le corps du talibé, Abiboulaye Camara dit Camou,  acheminé à Dakar, a été finalement livré…

20 février 2020

Complicité avec Pape Mbaye : Sanex et sa Bande se justifient

Le comédien Sanex et certains de ces coéquipiers de la Troupe Soleil Levant n’ont pas…

20 février 2020

Vidéo – Après Zamane, un autre “faux prophète” apparaît à Rufisque : « damay laxatou di djoy quoi »

Après Zamane, un autre “prophète” apparaît à Rufisque: « damay laxatou di djoy quoi »

20 février 2020

Maison rose à Guédiawaye - Aïda Coly , 16 ans : « Ma mère me contraignait à coucher avec des hommes pour un bol de riz »

Située dans la banlieue dakaroise, plus précisément à Guédiawaye, la Maison rose accueille les jeunes…

20 février 2020

Dame Sène déverse sa colère contre les Gordjiguen

Dame Sène déverse sa colère contre les Gordjiguen  

20 février 2020

(19 Photos) Baptême du fils de Ahmed Khalifa Niass: Les « sagnsés » de son épouse

Le buzz est une technique marketing consistant à susciter du bouche à oreille autour d’un…

20 février 2020