Politique

Deux manifestants tués par balles: la Guinée de Alpha Condé renoue avec la violence

Deux morts, c’est le bilan provisoire des manifestations du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) organisées, lundi à Conakry et dans plusieurs régions de la Guinée notamment à Cosa (banlieue Conacry) et à Labé (région, bastion de l’opposition). En dehors de ces cas de décès notés, il y a aussi des dizaines de blessés et plusieurs autres interpellations.

Cependant, pour maintenir la pression autour du président de la République, Alpha Condé, le FNDC qui regroupe l’essentiel de l’opposition politique et de la société civile appelle la population à intensifier les « actions de résistance » au cours de la journée de ce mardi 14 janvier 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Désactivez s'il vous plaît votre bloqueur de publicité pour consulter cet article

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité