Exploitation gaz – Macky Sall: Le Sénégal et la Mauritanie auront chacun 50%

51

Le Sénégal et la Mauritanie vont se partager équitablement la production du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA) a indiqué, vendredi soir à Nouakchott (Mauritanie), le président sénégalais Macky Sall.

“Ce que nous sommes en train de faire est historique. Lier notre destin, engager nos deux États pour travailler de façon responsable, nous accorder sur la nécessité de partager la ressource 50% /50% parce qu’elle est à la frontière entre les deux pays”, a-t-il dit en conférence de presse.

Les présidents mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et sénégalais Macky Sall ont co-animé la rencontre avec les journalistes dans le salon d’honneur du pavillon présidentiel de l’aéroport international de Nouakchott.

Le président Sall a terminé, vendredi soir, une visite de travail de deux jours en Mauritanie, à l’invitation de son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz.

La Mauritanie et le Sénégal ont signé vendredi un Accord de coopération intergouvernemental (ACI) portant sur l’exploitation du champ gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA) se trouvant aux frontières maritimes entre les deux pays.

Ces dernières années, d’importantes découvertes de gaz ont été faites à la frontière entre les deux pays, dont celle concernant le champ gazier “Grand Tortue/Ahmeyim”, mis à jour en janvier 2016 et considéré comme “le plus important gisement” en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3.

“Encore une fois, ce gisement de gaz est très important pour l’avenir de nos deux pays. S’il est exploité comme nous le voulons, nous l’espérons à partir de 2019, il va alors contribuer à accélérer les processus de développement et d’émergence de nos deux pays”, a expliqué le président Macky Sall.

Selon lui, “les deux pays veulent, au-delà de l’exploitation du gaz, demain partager d’autres investissements sur la production d’électricité, entre autres”.

“Ce ne sont pas les petites querelles ou les incidents qui ne manquent pas hélas dans la vie entre pays. J’aimerais que les pays regardent ce qui est en jeu et qui permettra de déclencher bientôt la mise en valeur des ressources pour le plus grand bonheur des populations”, a souligné le président sénégalais.

Avec APS

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici