La lecture pourrait réduire de 10% le taux de pauvreté dans le monde, selon la directrice de l’ USAID

0

La directrice de l’USAID, Lisa Franchett a partagé, jeudi à Kaffrine, une enquête de l’UNESCO faisant ressortir que le taux de pauvreté pourrait « être réduit de 10% » à travers le monde si tous les élèves des pays à faible revenu acquièrent des compétences de base en lecture.

« Les enfants qui n’apprennent pas à lire gagnent moins dans la vie et ont des capacités limitées à contribuer au bien-être de leurs familles et de leurs communautés », a-t-elle fait remarquer.

La directrice de l’USAID (Agence des Etats-Unis pour le développement international) s’exprimait au lancement par le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam du programme national de lecture.

« La lecture est un droit pour chaque enfant. Elle est aussi indispensable pour la paix, le développement et la prospérité d’une nation. Elle est un outil puissant », a-t-elle encore dit.

Mme Franchett a par ailleurs déploré le fait que « de nombreux enfants sénégalais ne commencent pas leurs études avec de bonnes bases en lecture ».

« Ils sont trop nombreux à ne pas apprendre à lire assez tôt ou assez bien », a-t-elle regretté.

Selon elle, l’USAID est « extrêmement » fière d’accompagner le programme national de lecture et de partager la vision du ministère de l’Education nationale consistant à aider tous les enfants du Sénégal à apprendre à lire.

Auteur: Aps – APS

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici