Présumé système de pillage des ressources de AIBD : les pro-Karim mouillés jusqu’au cou

128

Suite et pas fin de l’affaire du présumé braquage des ressources de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) par des proches de Karim Wade, révélée samedi dernier par Libération.  Ce lundi, nos confrères de Mermoz, preuve à l’appui, reviennent sur deux autres rapports de la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Ci-Crei) dont, ils ont obtenu copie.

Ces documents font état d’une “convention inadmissible” devant permettre à Daport, contrôlée par Afriport, société offshore montée au Luxembourg par Mamadou Pouye et Bibo Bourgi, de faire main basse sur les ressources de l’Aibd.

Par ailleurs, le journal livre les aveux de l’ancien Directeur général de l’Aibd, Modou Khaya, sur la signature de la convention avec Daport. Ce dernier avait laissé entendre que c’est le fils de l’ancien Chef de l’Etat, Karim, qui leur avait donné toutes les instructions. A l’époque, Wade-fils était Ministre des Transports aériens.

Et, c’est le 25 mars 2012, date de l’élection de Macky Sall à la tête du pays que Daport Sénégal a pris la fuite.

actusen

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici