Rapport d’audit des marchés publics de 2016: Diouf Sarr épinglé

Le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, un mauvais élève ! C’est l’Autorité de régulation des marchés publics qui, dans son rapport 2016 publié ce jeudi 8 mars, révèle qu’à l’époque où il était ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, de nombreuses irrégularités ont été constatées dans sa gestion. En cause, l’acquisition de véhicules, les marchés de prestations intellectuelles, les études techniques détaillées… Dans ce dernier domaine cité, les 180 km de piste dans les régions de Kédougou et Tambacounda, où 39 candidats auraient soumissionné, l’invitation des candidats à l’ouverture des propositions financières n’a pas été mentionnée dans le dossier remis aux auditeurs. Conclusion, aucune feuille de présence n’a été signée par les candidats, selon l’ARMP. A cela s‘ajoute que le marché a été attribué 4 mois après l’ouverture des propositions techniques alors que le délai est de 15 jours, sauf prorogation accordée par la DCMP.

Une manière de procéder que les auditeurs estiment peu ou pas favorable à la promptitude du processus de passation des marchés publics. Dans le rapport, il est également mentionné que les factures n’ont pas été jointes au dossier remis aux auditeurs. Pareil pour d’autres justificatifs. Enfin, le rapport indique que le procédé est resté le même au ministère de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire sur tous les autres marchés portant sur des études techniques.

Yerimpost

RÉPONDRE

Mettre en ligne votre commentaire
Entrer votre nom s'il vous plait