Alioune Tine assimile la journée du 19 avril à “un moment de basculement vers autre chose, une sortie de la démocratie”

Alioune Tine juge ce qui s’est passé lors de la journée du 19 avril comme extrêmement grave. L’ancien secrétaire général de la Rencontre africaine de défense des droits de l’Homme, ce qui a été vu lors du 19 avril ressemble à “une poussée” autoritaire qui peut mener vers une sortie de la démocratie.

“Avec la journée du 19 avril, c’est un moment historique grave. C’est un moment de basculement aussi vers autre chose, une sortie de la démocratie. Je le dis. C’est une impression très forte que j’ai senti au plus profond de moi-même. Il y a eu une poussée autoritaire que manifestent les images de la journée du 19 avril avec l’arrestation des gens. C’est très clair”, a dit Alioune Tine sur la Sen TV.

Invité de l’émission “Toute la vérité” de Pape Cheikh Sylla, le défenseur des droits de l’Homme n’utilise pas l’expression “dictature”. Mais il dénonce la violation de la Constitution par le préfet de Dakar avec les interdictions des manifestations pacifiques.

Faisant un clin d’œil à Ismaïla Madior Fall, Alioune Tine estime que faire de telle sorte que le préfet ou le président de la République ne puissent pas violer la constitution en interdisant les marches en invoquant le risque de troubles à l’ordre public, c’est cela qui sera une réforme consolidante.

METRODAKAR

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici