Décision de la CEDEAO sur l’affaire Khalifa Sall – Idrissa Seck: “C’est une honte pour Macky Sall”

Le président du Rewmi Idrissa Seck ne comprend pas que l’État veuille chercher à ne pas mettre en application l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO sur l’affaire Khalifa Sall. Selon l’ancien Premier ministre, un vice de forme entraîne la nullité de toute la procédure, en matière pénale. Et il estime que c’est une honte que Macky Sall et son régime discutent cette décision.

“Je ne suis pas spécialiste du droit, mais même les élèves en première année de droit savent qu’en matière pénale, lorsqu’il y a vice de forme, la procédure est nulle et dans son entièreté. La Cedeao a établi, de façon indiscutable, qu’e l’État du Sénégal a violé les droits fondamentaux de la défense, en niant l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. Donc, sur la base de ces nullités, vices de procédure, violation des doits fondamentaux, normalement la Cour d’appel devrait immédiatement libérer Khalifa Sall. (…) C’est une honte pour Macky Sall ne discuter de cela parce que la crédibilité du Sénégal et de sa justice en dépend. J’espère que des magistrats auront un sursaut nécessaire pour profiter de cette occasion pour démontrer leur indépendance vis-à-vis du pouvoir exécutif”, a dit Idrissa Seck dans Enquête.

METRODAKAR

PARTAGER

Laisser une réponse

S'il vous plait, saisissez votre commentaire
S'il vous plait, saisissez votre nom ici