Enquête de l’Ige sur le pétrole : TAS “déclassifie” le “rapport étouffé de 2012”

La conférence des leaders du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) a démenti le ministre-conseilller en charge de la communication du palais, El Hadj Hamidou Kassé, qui soutient que le rapport de l’IGE n’a pas été transmis au président de la République, ce qui expliquerait la saisine par le gouvernement du procureur général près la cour d’appel de Dakar.
“Le rapport déclaré par le ministre de la Justice et celui en charge de la communication au palais de la République comme n’étant pas encore transmis au Président Macky Sall, a été étouffé. Mais, l’important reste que les faits comportent un caractère sacré”, a déclaré Thierno Alassane Sall, porte-parole du CRD.

Face à la presse, il rappelle que “beaucoup de ministres ignoraient qu’une enquête était déjà enclenchée par l’inspection générale d’État, mais, les initiés comme le Président Macky Sall, et d’autres ministres comme Aly Ngouille Ndiaye et Abdou Aziz Mbaye avaient une idée sur l’existence de ce rapport avant l’approbation de ces décrets”.

Pourtant, regrette l’ancien ministre de l’Energie, ledit rapport a proposé au président de la République, l’annulation des permis “en raison des irrégularités qui entachent la convention signée avec Petro-Tim”.
“Ce fait est extrêmement grave parce qu’il démontre que le chef de l’État, mis au courant, a bien choisi de les ignorer”, a-t-il ajouté.

Thierno Alassane Sall, qui dénonce “une transgression de plus au profit exclusif de Frank Timis”, signale par ailleurs qu’en 2013, le President Sall “a signé deux autres décrets prolongeant la période de recherche dans les blocs Saint-Louis profond offshore et Kayar profond offshore”.
La conférence des leaders du Congrès de renaissance démocratique accuse le chef de l’État Macky Sall d’avoir “violé de façon flagrante la loi qu’il a juré de préserver et de faire préserver”.

seneweb