Le scandale sexuel à Dakar Sacré Cœur a connu un concours pernicieux conduit par Mathieu Chupin qui a permis à l’arrestation du présumé pédophile. En fait, c’est le 07 février dernier que le président délégué de l’association Dsc a convoqué une cellule de crise composée des membres du comité directeur. Ensuite de cela, Chupin a saisi le commissariat central de police d’une lettre de signalement, en compagnie de responsables du club.

Après avoir saisi les limiers de la Sûreté Urbaine de Dakar d’une plainte portant abus sexuels dont sont victimes 4 footballeurs du club, tous des mineurs, le président délégué a vertement incriminé le responsable de la cellule performance, Olivier Brice Sulvain qui “aurait proposé à des jeunes joueurs des massages, alors que le club dispose d’un Kinésithérapeute et qu’a l’occasion, il glissait pour leur faire des attouchements sexuels“.

Au regard de la gravité de l’affaire, la Sûreté Urbaine de Dakar a, en intelligence avec le chef du service régional de sécurité, mis en branle l’enquête confiée aux éléments de la brigade des mœurs. La mission claire: enquête, identification et interpellation du mis en cause. Il sera confronté aux allégations accablantes de ses présumées victimes, ainsi qu’a celle à charge articulées par ses collègues, responsables du célèbre centre sportif. Une kyrielle d’accusations qui seront réfutées par Sylvain sans convaincre. Tout comme son moyen de défense n’a pas prospéré devant le doyen des juges qui l’a inculpé et placé sous mandat de dépôt hier mercredi, pour les crimes de pédophilie et de vol.