L’humoriste Diaw Ketchup vient d’essuyer une nouvelle attaque

Jaaw Ketchup vient d’essuyer une nouvelle attaque. Certaines de ses vidéos parfois déplaisent plus d’un.

L’humoriste qui fait le buzz sur la toile grâce à ses vidéos plus souvent faites pour rectifier ou corriger ses victimes en humour s’en est pris dernièrement au Président de la République après ses deux grosses bourdes qui ont suscité de vives réactions et moqueries dans les réseaux sociaux.
Se trompant en tentant de rectifier Macky Sall, cette fois-ci, à son tour d’être “attaqué” par un certain Mouhamed Diop.

« À MONSIEUR JAAW KETCHUP

Monsieur Jaaw Ketchup, revenons sur la liaison que vous tentez de créer avec l’expression « sans être un handicap » !

Précisons tout d’abord que cette publication n’est aucunement une contre-attaque, encore moins un parti pris en faveur du président Macky Sall que je ne rate jamais d’ailleurs dans mes différents posts. En fait, il s’agit juste d’une petite précision sur le H muet et le H aspiré.

Puisque vous êtes quand même suivi, et surtout par la jeunesse, qui est majoritairement composée d’élèves et d’étudiants, vous laisser véhiculer certaines aberrations serait peut-être catastrophique pour eux.

Ainsi monsieur Ketchup, je vous rappelle que l’on dit « Les (z)hommes » mais pas « Les (z)handicaps », « un (n)homme » mais pas « un (n)handicap ».

Les deux mots commencent par un H certes, mais l’un est un H muet, l’autre est un H aspiré.

La lettre « H » est aspirée lorsque l’article qui lui précède peut être (le) ou (la).
Exemple : Le hangar, La haine
👉 Ainsi, au pluriel ou employé avec l’article indéfini « un », il n’y aura pas de liaison : Les↕hangars, Un↕handicap.

La lettre « H » est muette dans les autres cas et l’article qui lui précède peut être (l’).
Exemple : L’homme, L’hôtel

👉 Ainsi, au pluriel ou employé avec l’article indéfini « un », il y aura une liaison : Les (z)hommes, Un (n)hôtel.

Je vous prie solennellement de ne pas me remercier monsieur Ketchup ! 🙏🙏 »

Sunubuzz

RÉPONDRE

Mettre en ligne votre commentaire
Entrer votre nom s'il vous plait