Finances publiques : L’État cherche 135 milliards

Les services compétents de l’État du Sénégal (ministère de l’Économie, des Finances et du Plan) vont lancer, dans les jours à venir, un emprunt obligataire d’un montant de 135 milliards de Fcfa.

Une démarche qui n’a rien d’extraordinaire, car s’inscrivant dans la continuité d’actes du genre déjà posés par les pouvoirs publics en 2009, 2011, 2014 et 2017. C’est ce que révèle, dans sa parution de ce vendredi, le quotidien Source A.

L’opération sera divisée en deux tranches : la première d’un montant de 75 milliards avec une échéance de 7 ans pour un taux de 5,7% et la seconde de 60 milliards au taux d’intérêt de 6% sur 10 ans.

L’emprunt sera proposé aux investisseurs des pays de l’Union économique monétaire Ouest africaine (Uemoa).

Joint par le journal, le chargé de la communication du ministère des Finances, Ballé Preira, soutient que “c’est dans l’ordre du possible”.