Hier des milliers de personnes ont envahi les rues de la Gambie pour réclamer le retour de l’ancien président Gambien, Yaya Jammeh. Parmi ces personnes, il y a ceux qui avaient voté pour le changement et aujourd’hui se disent déçues de la gouvernance de Barrow.

Selon Rfi, malgré les accusations de violations de droits de l’homme sous l’ancien régime, plusieurs milliers de supporters ont répondu présents, vêtus de pagnes imprimés du visage de l’ancien président. Un meeting pour montrer que le parti est toujours bien vivant, et compte bien faire entendre sa voix même s’il est maintenant dans le camp de l’opposition.

Ce rassemblement est une forme de test pour l’APRC. Hormis un meeting organisé dans la ville natale de Yahya Jammeh, le parti se fait discret depuis le départ de son leader. Mais selon son porte-parole, Seedy Njie, l’APRC est toujours capable de mobiliser les foules. « On veut montrer nos muscles et notre force aujourd’hui. Pour que tout le monde nous accorde la position et la dignité que l’on mérite », déclare-t-il.

Un test plutôt réussi : le vert, la couleur du parti, a envahi les rues le temps d’un après-midi. Plusieurs milliers de supporters, comme Foday Jarju, sont venus de tout le pays : « Avant je supportais déjà le président Jammeh, et aujourd’hui je suis toujours là. Les gens commencent à être fatigués, il n’y a pas de courant, pas d’eau, pas de bons salaires dans ce pays. C’est pour ça qu’on participe à ce meeting, et on espère que peut-être le président Jammeh reviendra… »

Avec Exclusif.net