Gamou des Almadies 2018: De 7 à plus de 4000 fidèles, l’ascension continue!

«La meilleure des naissances mérite la meilleure des célébrations», c’est cette logique qu’a toujours suivi Mouhamed Abdallah THIAM plus connu sous le nom de poète du prophète Mouhamed PSL. Au mois de Juin dernier, son recueil de 570 poèmes dédiés au prophète Mouhamadou Rassoulou Lahi a reçu les bénédictions du Khalife de Khadimou Rassoul Cheikh Ahmadou Bamba, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké et d’autres guides religieux. Et depuis 11 ans, cet homme, instigateur de la Fondation Keur Rassoul illumine les Almadies pour la commémoration de la nuit du Messager de Dieu : Al Mawlid. 

 

Ce Lundi 19 Décembre 2018, plus de 4000 personnes se sont donnés rendez-vous aux Almadies pour la Mawlid (Ndrl: nuit de la naissance de prophète Mouhamed PSL). Il serait difficile de croire que 11 ans en arrière, en 2007, lors du premier gamou de la fondation Keur Rassoul, 7 personnes étaient présents. Au fil des années, avec un dévouement  hors norme de toute une organisation, le Gamou des Almadies s’est imposé de par la volonté de Dieu et de sa main divine comme un événement important pour bon nombres de musulmans à Dakar.


A lire aussi : Gamou aux Almadies avec la Fondation Keur Rassoul (50 Photos+Vidéos)


La Fondation Keur Rassoul à travers son Président ne vit que pour ce jour, cette unique nuit. La réussite de cette dernière édition a fait le tour des médias d’ici et d’ailleurs. Mettant en avant le respect des codes islamiques, toutes les femmes ont été priées de se voiler. Des imams aux conférenciers en passant par les artistes, toutes les couches de la société sénégalaise ont fait le déplacement pour aider à la célébration de la meilleure des nuits.

Des centaines de moutons, des fruits à volonté, des rafraîchissements pour satisfaire plus de 4000 personnes. La fondation n’a pas lésiné sur les moyens pour la 11ème édition du Gamou. Mais une question est restée sur toutes les lèvres tout au long de l’événement, ne v’a-ton pas vers une délocalisation du Gamou par manque d’espace ? En effet la FKR se rend de plus en plus compte de l’augmentation de l’affluence. Quand on passe de 7 à plus de 4000 personnes entre 2007 et 2018 on ne peut que s’attendre à une nette évolution.

Pour terminer, nous vous invitions à la lecture de ce magnifique poème de Mouhamed Abdallah THIAM intitulé « La Naissance » :