Gladys : ”Michelle est lesbienne, elle a voulu abuser de moi”

On aimerait que cet épisode de dame Michelle Kaleta qui s’en prend à la docile Glady’s pour une simple scène de ménage prenne fin. Hélas. Impossible de faire le tour des réseaux sociaux versus bulles de filtres à l’ivoirienne sans que l’on ne tombe sur un extrait vidéo, un témoignage ou une publication sur ce fait qui fait le buzz depuis quelques jours.

Le sentiment que ces vidéos suscitent, c’est tout simplement de la révolte, de la colère. Lorsqu’on voit Michelle littéralement sur la tête de Gladys lui assénant des coups sous le regard moqueur de ses sœurs qui filment et dont on entend les éclats de rires, l’on est happé que par un seul sentiment, la colère. Dans d’autres séquences, Gladys supplie de toutes ses larmes sans que Michelle ne soit attendrie. Certains extraits mettent en scène les coups de ceinture de Michelle.

Dans les nombreux témoignages et interviews de Gladys qui pullulent sur la Toile, dans un témoignage elle dit ceci : ”J’ai été séquestrée pendant plusieurs jours. Michelle qui est lesbienne a voulu au delà de la bastonnade, abuser de moi…”. Révoltant tout ça. C’est à donner raison à ces milliers de personnes qui réclament justice pour Gladys et prison pour Michelle. Par Michel Mangou – Afrique Matin.Net Une vidéo révoltante circule sur les réseaux sociaux, en cette fin de semaine, mettant en scène une dame entrain de torturer une jeune fille chez elle à domicile. L’auteur de cet odieux acte est la nommée Michelle Kaleta Komeyan Omba qui a séquestré puis joué avec les parties intimes de celle qu’elle soupçonnait de coucher avec son mari. Durant deux jours, avec la complicité de ses proches, l’indélicate a violenté, violer, mise à poils, montrer les parties intimes de sa soit-disant rivale, GLADYS LOKOLONGA. Mais de quel droit peut-elle se permettre une telle criminalité? Que s’est-il passé pour qu’on en arrive-là? En effet, plusieurs versions circulent même si fondamentalement elles se ressemblent toutes. Il s’agit d’une brève relation amoureuse entre deux personnes. La jeune fille séquestrée est sortie avec le Mari de la séquestreuse du nom de Michelle Kaleta Komeyan Omba une seule fois lors de son passage au Congo en mars 2018 et elle a rompu avec lui en avril 2018. Pour mener son opération, l’homme n’avait pas au doigt son alliance rassurant ainsi sa proie sur son célibat. Après ce bref moment de d’idylle, la jeune fille a décidé de mettre un terme à cette relation hasardeuse, en le lui signifiant à plusieurs reprises lors de leur communication sur Facebook. Mais puisque c’est par ce canal que les deux tourtereaux se sont découverts, la dame séquestreuse a découvert l’infidélité de son mari à travers la messagerie de sa page Facebook de celui-ci. M. Et au mois de décembre lorsqu’ elle est venue au pays avec son mari, elle a pris le téléphone du monsieur pour se faire passer pour son mari en utilisant les services d’un autre homme, certainement une connaissance, pour dire à la jeune fille que “ma femme est au courant pour notre relation donc fait attention et écris moi désormais à ce numéro qui n’était autre que le numéro Whatsapp de la dame séquestreuse. Voici la réaction de la jeune maîtresse qui croyait s’adresser à son amant: ” Comment tu as pu laisser ce genre de conversation traîner si tu savais que tu étais marié. De toutes les façons entre nous deux, c’est fini depuis”. A partir de cette réponse de la victime, la séquestreuse a tout de suite compris que le poisson était prenable. Et quelques jours après la dame se faisant passer pour son mari écrit à la maîtresse avec le nouveau numéro la suppliant de la voir juste en tant qu’ ami pour parler de cette histoire. Après avoir insisté pendant plusieurs jours, la fille accepta. La dame lui a indiqua alors la maison le 9 décembre. Une fois au rendez-vous dans le quartier, elle appelle, et c’est un jeune qui décroche disant que Tony est sous la douche et il alla chercher la fille en voiture. Au domicile de son amant d’une nuit, elle tombe nez à nez avec Michelle Kaleta Komeyan Omba, ses cousines et d’autres jeunes. GLADYS LOKOLONGA, dans un sang froid digne d’une innocente a beaucoup tout expliquer mais la dame ne voulait rien entendre. Elle fut alors frappée, violée, humiliée pendant deux jours. Tony, l’amant, quant à lui s’était enfermé dans la chambre à côté, il n’est pas sorti un seul instant de peur d’être filmé. Telle est la version de la victime qui a porté plainte contre toute cette machine à torture. Après avoir pris plaisir à torturer une innocente, l’heure sera à l’effet boomerang. Vivement que la justice face son travail. La congolaise coach Lady Sonia dans son direct Facebook n’a épargné aucune des trois parties impliquées dans cette affaire qu’elle a intitulé : ”Tchiza séquestrée et battue”. Après des mots acerbes à l’égard de Michelle à la mesure de l’acte posé lui disant qu’elle finira en prison, Lady Sonia à adresser les mots suivants à Gladys, l’amante, la tchiza : ”Quand on n’est plus avec un homme, il faut effacer son numéro. Ce qui est arrivé est aussi de ta faute. Il fallait rester dans ton coin”, a-t-elle martelé. Lady Sonia aux tchiza : ”Quand un ex revient dans ta vie, c’est pour te déstabiliser” Pour Lady Sonia, Gladys n’aurait pas dû rentrer dans le jeu de Michelle que se faisait pour Tonison, son époux. Surtout du moment où dans leurs premières conversations, Tonison a laissé entendre à Gladys qu’il était désormais marié. Et que même lorsqu’il était à Kinshasha, il a souhaité revoir la jeune femme, elle aurait dû refuser. Elle profitera de cela pour s’adresser aux tchiza en ces termes : ”Quand un ex revient dans ta vie, c’est pour te déstabiliser. Ne cédez pas aux appels d’un ex quelconque. Jeunes filles, évitez les hommes mariés. Gladys, tu aurais pu mourir dans cette affaire”. L’on parle certes de la titulaire et de la tchiza, mais rarement l’on a indexé l’irresponsabilité et la couardise de Tonison, l’époux de Michelle. Il est resté enfermé dans sa chambre pendant deux jours alors que sa compagne séquestrait la pauvre Gladys sans défense. Quelle ignominie ? Pour coach Lady Sonia, il n’y a pas grand chose à dire à Tonison si ce n’est ceci : ”Tu n’es pas un homme”. Lady Sonia : ”Tu mérites la prison au même titre que Michelle” Lady Sonia : ”Tu n’es pas un homme. Je suis en Suisse, si je vais en Belgique, viens contre moi. Tu mérites d’aller en prison . Comment ta femme peut sucer une femme devant toi ? C’est nul de t’être comporté ainsi. Tu n’es pas un homme. Tu ne mérites pas de vivre. Tu mérites la prison au même titre que Michelle”. Dans son direct Facebook, Lady Sonia mentionne que malgré la présence de Tonison dans la maison, c’est le frère de Michelle qui est venue faire sortir la pauvre Gladys de l’enfer qu’elle aura vécu pendant deux jours sans manger, se faisant bastonner et tripoter.