Etats-Unis : Une immigrée écope de huit ans de prison pour avoir voté

Une immigrée a été condamnée à huit années de prison pour avoir voté. Maria Rosa Ortega a voté aux élections locales au Texas en 2012 et 2014 alors qu’elle n’en avait pas le droit.

Dans cette région des Etats-Unis, les résidents permanents n’ont pas le droit de voter lors des élections locales même s’ils possèdent la carte verte, une carte légale de résident.

Selon la loi, seuls les citoyennes et citoyens américains ont ce droit, mais Ortega, une immigrée originaire du Mexique s’est permise de voter car elle pensait que sa carte verte le lui permettait.

On ne badine pas avec la loi dans le pays de Donald Trump, et c’est ce que retiendra cette victime de la loi.

En 2017, la maman de quatre enfants, Ortega a été condamnée à huit ans de prison pour fraude électorale.

Après un mois de prison, elle a été relâchée sous caution. Son appel vient d’être rejeté par une Cour d’Appel du Texas.

Le procureur général de l’État du Texas où la bonne dame a eu ces problèmes se réjouit de cette condamnation car selon lui il est normal d’appliquer la loi dans toute sa rigueur.

« Nous poursuivrons ceux qui prétendent avoir ce droit et subvertissent intentionnellement le processus électoral », a-t-il dit.

afrikmag

RÉPONDRE

Mettre en ligne votre commentaire
Entrer votre nom s'il vous plait