Venezuela: un député se déshabille en prononçant un discours à l’Assemblée nationale

Un député vénézuélien de l’opposition a été limogé mardi lors d’un débat devant l’Assemblée nationale.
Gilber Caro, membre du parti d’opposition d’extrême Popular Will, s’est présenté devant ses homologues pour réclamer l’unité et le soutien de Juan Requesens, 29 ans, un chef de l’opposition accusé d’avoir joué un rôle dans une tentative d’assassinat contre le président Nicolas Maduro, le 4 août lors d’une célébration militaire.

Il a dit: “C’est le moment. Je demande l’unité dans cette institution pour que nous puissions la défendre comme Requesens était dans la rue pour défendre l’institution et la liberté du Venezuela”.

Quelques instants plus tard, Caro, 43 ans, a enlevé son manteau de sport en demandant à tout le monde: “Où est la dignité d’un homme?”

Il déchira alors sa chemise et se dirigea vers l’autre côté de la chambre où il s’arrêta momentanément pour enlever son pantalon. Il a ensuite poursuivi son discours, accusant l’administration du président d’avoir privé les citoyens des droits fondamentaux notamment la nourriture et les soins.

Il a lui-même passé 17 mois en prison après que Maduro l’a accusé d’avoir mené des attaques terroristes en 2016 avant de recouvrer sa liberté en juin.

“La dignité et l’amour d’un homme ne sont pas portés à l’intérieur de ce que je viens de finir de retirer. La dignité est dans le cœur et nous portons le Venezuela dans le cœur, [aussi]”. A-t-il ajouté

En dépit de la plaidoirie de Caro, le tribunal de Caracas détient toujours Requesens avec deux autres hauts responsables militaires, dont les rôles exacts dans le prétendu complot d’assassinat n’ont pas été révélés.

afrikmag