Interview avec Miss de la série Wiri Wiri: “Je suis amoureuse de…”

La couleur de ses yeux fait l’objet d’un débat qui alimente moult discussions. Monsieur tout le monde affirme sans ambages que cela ne relève pas du naturel. Elle, soutient le contraire. Elle, c’est miss de la série wiri wiri. De son vrai nom Seynabou Touré, cette sénégalaise d’origine marocaine a décidé de lever un coin du voile sur sa vie. Dans cette interview accordée à metrodakar, Miss nous parle de ses débuts dans le théâtre, ses relations avec le monde du show biz, ses joies, ses peines… Et pour ceux qui rêvaient de vivre une relation amoureuse avec elle, c’est peine perdue car, Seynabou Touré dit avoir trouvé le prince charmant. Entretien !
1. Présentez-vous-en quelques mots
Je m’appelle Seynabou Touré, je suis sénégalaise.
2. Parlez-nous de votre parcours
J’ai vécu et grandi au Sénégal. J’ai fait mon parcours scolaire à Dakar. J’ai taquiné les
planches et le monde du mannequinat depuis bientôt 2 ans. J’ai défilé pour quelques
marques de la place, j’ai été élue 2ème dauphine de MISS DAKAR au concours National
MISS SENEGAL 2018. Je suis entré dans le monde du cinéma depuis quelques mois.
3. Comment avez-vous fait pour intégrer la série Wiri Wiri ?
J’ai fait la connaissance de Cheikh Ndiaye, Aziz et Cheikhou Guèye par le biais de Fefsy
Felix (un artiste qui produit énormément au Sénégal
et à l’International. Il a notamment produit les derniers sons de Wally Seck, NDLR) qui travaillait déjà avec le groupe. Mon profil les a tous intéressé. Par la suite j’ai
passé le casting pour le rôle de « Miss » de la série Wiri Wiri, et j’ai été retenu pour ce rôle.
4. Comment se sont passés vos premiers jours de tournage ?
Mes premiers jours de tournage se sont très bien passés. J’ai fait la connaissance du reste
du groupe Soleil Levant, des personnes extraordinairement sympas, qui m’ont tout de
suite intégré, mis à l’aise, et considéré comme un membre de leur famille. Pour la
technique, je n’ai pas eu trop de mal, puisque j’avais déjà l’habitude de tourner avec Fefsy.
5. Avez-vous des origines autres que sénégalaises ?
Effectivement mais mon métissage est un peu long à expliquer (rires). Mais en résumé,
mon père est sénégalais mais ma mère est marocaine.
6. Vous avez des yeux assez spéciaux. Portez-vous des lentilles ?
Non je ne porte pas lentilles de contact et je n’en ai jamais porté. Ce sont mes vrais yeux.
7. Vous apparaissez dans un clip de Akhlou Brick Paradise. Comment le contact a été
établi entre vous et le groupe de rap ?
Je connaissais déjà les membres du groupe. Quand ils ont fait appel à moi pour le clip de
“Pédaler”, j’en ai discuté avec mon staff qui n’y ont pas trouvé d’inconvénient. Après le
reste s’est fait naturellement.
8. Miss est-elle un cœur à prendre ?
Non je ne suis pas un cœur à prendre.
9.Quels sont vos projets ?
En parallèle de ma carrière d’actrice, je travaille dans une boite de communication et
d’audiovisuel en tant que Chargée de projets. J’ai été aussi choisie pour représenter le
Sénégal au concours international Miss University Africa 2018 qui se déroulera au Nigéria.
Pleins de projets sont en vue dans le cinéma et la publicité.
10.Quelle est votre niveau d’études ?
Mon niveau d’études est le Bac. J’ai ensuite suivi une formation en Communication et
Marketing.
11.Quels sont vos chanteurs(ses) préférés (es) ?
Ayo, Youssou Ndour, Wally Seck, Maîtres Gims, Dadju, Viviane Chidid, Charlotte Dipanda,
Coumba Gawlo…
12.Avez-vous des relations particulières avec les musiciens ? Si oui, avec qui et quelle est la
nature de vos relations ?
J’ai beaucoup d’amis musiciens, dont Fefsy, Wally Seck, Coumba Gawlo, Bidew Bou Bess,
Admow, etc. Y’en a avec qui j’ai des relations professionnelles, d’autres amicales.
13.Quel est votre lutteur préféré ?
J’ai 2 lutteurs préférés: Balla Gaye et Lac de Guiers. Néanmoins j’aime aussi Modou Lo et
Eumeu Sène.
14.Que pensez-vous de la politique telle que pratiquée au Sénégal ?
Je ne m’intéresse pas trop à la politique, donc je ne peux pas trop m’avancer là-dessus.
Tout ce que je désire c’est un Sénégal uni et travailleur. La population devrait changer de
comportement, renforcer le civisme et travailler davantage pour développer le Sénégal.
Quant à ceux qui tiennent les rênes de ce pays, ils connaissent leurs devoirs. Je pense
qu’ils devraient être plus à l’écoute de la population.
15. La transhumance est un phénomène récurrent dans ce milieu. Qu’en pensez-vous ?
Comme je vous l’ai dit, dans la question précédente, je n’ai pas d’expérience en matière de
politique. La transhumance est néanmoins un phénomène récurrent au Sénégal. Mais je
pense que les concernés pourront mieux vous éclairer sur la question.
16. Etes-vous militante dans un parti ou mouvement politique ?
Non je ne suis dans aucun parti politique.
17.Avez-vous des relations avec les politiciens ? Si oui, lesquels et quelle est la nature
de vos relations ?
Je n’ai aucune relation avec un politicien.
18. Etes-vous trop réseaux sociaux ? Quel est selon vous le côté positif et négatif des
réseaux sociaux ?
Oui je suis beaucoup les réseaux sociaux. Le côté positif pour moi est la communication.
J’arrive à atteindre le maximum de personnes à travers les réseaux sociaux. Par contre, je
trouve que les réseaux sociaux pervertissent les jeunes, les adolescents, et même les
enfants. On y trouve toute sorte de contenu et tout le monde y a accès, malgré le control
parental. Pour moi, c’est l’inconvénient majeur.
19.Qu’est-ce que votre apparition dans Wiri Wiri vous a apporté ?
Mon apparition dans la série m’a apporté un changement par rapport au public. Les gens
ne me regardent plus de la même façon, je reçois beaucoup plus de messages qu’avant, et
je n’arrive plus à marcher incognito dans la rue, aller tranquillement au marché, sans que
les gens ne se ruent vers moi pour me saluer, me féliciter ou me critiquer. Il y a ses côtés
positifs et ses côtés négatifs. Ce qui me fait le plus plaisir, c’est la reconnaissance des
gens, les félicitations et les encouragements. Par contre, beaucoup de gens en profitent
pour t’atteindre psychologiquement, t’insulter. C’est le risque du métier. Mais la popularité
ne m’a pas changé et ne me changera jamais.
20.Vous allez représenter le Sénégal au concours international Miss University Africa
2018. Le concours Il se déroulera où ? Comment on vous a désigné
pour que vous soyez la représentante du Sénégal ? 
Effectivement, je vais représenter le Sénégal à Miss University Africa 2018 qui se
déroulera au Nigéria, et cela est une fierté pour moi. J’ai reçu l’information par le biais de
Fefsy et de Toubi, une amie à moi. Ils m’ont parlé du concours que j’ai trouvé super intéressant, et j’ai tout
de suite postulé. J’ai été ensuite contacté par l’Organisation MUA qui m’ont annoncé que
j’ai été retenue parmi les autres postulantes, pour représenter le Sénégal. Cela m’a rendu
super fière. Ce qui m’a le plus touché, c’est le soutien des internautes sur les réseaux
sociaux. J’ai aujourd’hui énormément de votes sur Instagram et Facebook. Je remercie
toute la population sénégalaise pour ces encouragements et inshallah je leur rendrai fière.
21. Quels sont tes plus beaux souvenirs ?
Mon enfance avec mes sœurs, mes voyages notamment au Maroc, au Canada, quelques
rencontres avec de merveilleuses personnes, les délires en famille, mon premier concours
de Miss Sénégal, etc.
22.As-tu déjà vécu des cas de chantages dans le milieu où tu évolue ? C’est-à-dire le
showbiz et tout ?
Non, je n’ai jamais vécu de cas de chantage dans le milieu du Showbiz. J’ai une équipe super
dynamique et expérimentée qui veille à ce que cela n’arrive jamais.
23. Ton amoureux évolue-t-il dans le monde du showbiz ?
Je ne préfère pas parler de mon amoureux. Vie privée please !
24.Aimes-tu le sport ? Si oui, quel est ton club préféré ? Ton joueur préféré ?
J’aime le sport en général. Mais je n’ai pas de club favori.
25. Est-ce que miss fréquente les boites de nuit ?
Je ne fréquente pas les boites de nuit. Il m’arrive quand même de sortir m’amuser avec mes
sœurs, mes amies.
Metrodakar.net