Ismaïla Madior Fall ne croit pas en l’existence de personnalité neutre au Sénégal pour organiser les élections présidentielles. Le ministre de la Justice garde des Sceaux, il y a des gens engagés en politique et d’autres qui ne le sont pas. Mais on ne peut pas parler de neutralité.

Pour Ismaïla Madior Fall, le Sénégal a dépassé le stade où l’organisation des élections est confiée à des personnalités supposées neutres.

“Il n’y a pas de personne neutre au Sénégal. On est engagé ou pas en politique, mais personne n’est neutre. Le choix d’une personne non affiliée à un parti politique répondait à des circonstances particulières, à un stade d’évolution du système électoral. Après plusieurs élections aux résultats acceptés, des alternances (2000 et 2012, Ndlr), le Sénégal a franchement dépassé l où on va confier l’organisation des élections à une personne supposée neutre. L’élection est suffisamment «routinisée» pour être confiée à celui en qui le Président a confiance”, soutient Ismaïla Madior Fall.

METRODAKAR