Kaolack : Le parti Pastef de Sonko vole en éclats

Les frondeurs Pastef les patriotes/Front républicain reviennent à la charge. Document à l’appui, Alioune Raki Sall et Cie ont dénoncé les « grands mensonges » du coordonnateur départemental de Pastef Kaolack, Me Mbossé Sow, après sa sortie.

« Tout d’abord, nous devons préciser qu’une formation politique qui aspire à diriger notre cher Sénégal ne doit pas asseoir sa politique sur le mensonge, la diffamation, la manipulation et la haine », précisent d’emblée les frondeurs.

Ce n’était que partie remise puisqu’ils se sont attaqués de manière frontale à leur ex- camarade de parti, rappelant que « greffier anti démocrate et anti républicain, de surcroit coordonnateur départemental de Pastef Kaolack, Maitre Mbossé Sow, qui a osé, en complicité avec les membres de la coordination départementale, désavouer la cour d’Appel et le Conseil constitutionnel en rejetant leurs décisions, a essayé de jeter le discrédit sur les responsables du Comité de pilotage de Pastef – Les Patriotes/Front républicain et de nier l’évidence ».

A lire aussi:  Vaste mouvement aux finances : l'intégralité du communiqué du conseil des ministres

Alioune Raki Sall et consorts, d’ajouter que « le coordonnateur Me Mbossé Sow a taxé le secrétaire permanent de Pastef Kaolack de « gardien-Voleur » en ces termes : « Cet Alioune Raki Sall était le gardien, il a été renvoyé par le bureau la semaine passée. Parce qu’il a été pris en flagrant délit d’escroquerie, il confectionnait des cartes de membre qu’il vendait à notre insu ». Ce qui, à les entendre « est archi faux. Ce ne sont que des affirmations gratuites sans aucune preuve à l’appui ».

senegal7