Kocc Barma, dépose les armes, 5 choses que vous ne saviez pas sur lui

Qui est la personne qui se cache derrière Kocc Barma ? Qui est cette personne qui s’est transformée en justicier des réseaux sociaux et qui a tétanisé des hommes et femmes ? Certainement, ces questions ne trouveront jamais une réponse. En effet, Kocc Barma a décidé de mettre fin à sa mission «d’éclairer toutes les composantes pour trouver des solutions», afin que les Sénégalais retrouvent leurs valeurs. Ce personnage mystérieux, très critiqué mais très craint, qui a empêché de dormir beaucoup de femmes et d’hommes, fait ses adieux aux Sénégalais. 

Exit Kocc Barma. La terreur du net, justicier des réseaux sociaux, a décidé d’arrêter. Dans une note qu’il nous a envoyée, le mystérieux compatriote qui vit quelque part dans le monde, écrit : «en quelques semaines, quelques mois, quelques années, nos faces cachées se sont montrées à la lumière du jour. Nous avons vu notre hypocrisie prendre le dessus sur notre bon sens. Nous avons vu émerger notre désir d’être au-dessus de notre semblable, quitte à le salir. Nous avons tout aussi brisé le tabou sur notre sexualité et tant d’autres». Très critique envers la société sénégalaise qui, à ses yeux, a fini de montrer «nos faces de Sénégalais, insouciants, avares, toujours à la recherche de sensations fortes par tous les moyens. Tout un chacun de nous dans son plus profond intérieur a posé la pierre de ce dérèglement de la société que nous constituons». Et la cause de ce dérèglement, poursuit Kocc, est à mettre à l’actif des «parents, toujours à la recherche de la dépense quotidienne, abandonnant la base de l’éducation des enfants à un monde virtuel». Kocc incrimine aussi l’école qui, «telle une entreprise à la recherche de profits, refuse de s’accorder avec les réalités en reformatant les programmes». Ainsi, poursuit le justicier des réseaux sociaux, Kocc Barma estime que sa mission est accomplie. «Kocc Barma, votre anonyme, votre ombre vous suivant partout, vous parle. La mission d’éclairer toutes les composantes pour trouver la solution au retour des valeurs est accomplie. On y verra du bien, on y verra du mal, mais à force de cogiter sur la question, on ne fait que se voir devant notre miroir».  

«Des gens utilisent mon nom pour racketter leurs victimes, voire même violer sous la menace de publications de leurs photos»

Kocc Barma explique la raison de cette décision. «La mission est allée jusqu’à ce que des personnes utilisent le nom de Kocc Barma pour faire chanter, violer, soutirer de l’argent. Des gens utilisent mon nom pour racketter leurs victimes, voire même violer sous la menace de publications de leurs photos. Des dizaines de personnes sont en prison pour avoir joué à être Kocc Barma ou Leuk Daour et cela n’est en aucune manière ma vision», dit-il. Le «justicier» de poursuivre : «Kocc Barma n’a jamais demandé de l’argent, Kocc Barma n’a pas d’amis, malgré toutes ses connaissances et relations même au plus haut niveau de ce pays. Kocc Barma n’est que le reflet de ta personnalité». 
Même s’il reconnait que le Sénégal est «rempli de personnes aux qualités exceptionnelles», il ajoute que c’est aussi le pays où «l’adultère est très fréquent, plus qu’on ne l’imagine, avec l’homosexualité des deux genres, l’inceste…». Pire, Kocc Barma s’en prend aux faux amis : «ces personnes qui sont avec toi jour et nuit, matin et soir, et qui ne cherchent que ton malheur».  

«Les plus grandes stars, les plus adulées, ne vous diront jamais le prix de leur notoriété» 

Kocc de plaindre les jeunes qui prennent comme modèles certains acteurs et actrices de téléfilm, des animateurs et animatrices de télé et de radio, des gens qui se font appeler jetsetteurs et jetsetteuses, venus d’on ne sait où, parachutées et imposées aux Sénégalais, alors qu’ils sont de mœurs très légères. «Les plus grandes stars, les plus adulées, ne vous diront jamais le prix de leur notoriété», dit-il. Et de poursuivre : «croyons un peu plus en nous, rien n’est perdu, retroussons les manches pour un nouveau départ». 

«La mission d’éclairer, de montrer le vrai visage du Sénégalais lambda est arrivée à son terme. Kocc n’existe plus, ne diffusera plus de sextape» 

Sur ce, le «cauchemar» de Sénégalais, a décidé d’arrêter une bonne fois pour toutes. «Me voilà sur le point de mettre un terme à toutes ses incompréhensions, car la mission d’éclairer, de montrer le vrai visage du Sénégalais lambda est arrivée à son terme», dit-il. «J’avais annoncé mon retrait temporaire, il y a de cela quelques semaines. Je vous fais désormais mes adieux. A partir de ce jour, vous n’entendrez plus jamais parler de Kocc Barma. A cet effet, je viens de clôturer volontairement mon compte snapchat suivi par plus de 100.000 personnes. Kocc n’existe plus, ne diffusera plus de sextape… je ne vais plus démentir des informations, même si un faux Kocc est attrapé et je ne diffuserai plus les combats de lutte», soutient Kocc, avant de lancer un dernier message aux Sénégalais :  «Ressaisissons-nous et chassons l’hypocrisie du Sénégal, car cela reste encore la maladie qui gangrène notre terroir». 
Pour ce qui est du site Seneporno.com, Kocc renseigne qu’il continuera d’exister comme un site pour adultes. « Seneporno, c’est comme Youtube. N’importe qui peut publier une vidéo, il suffit juste de s’inscrire, mais dès qu’une personne nous signale que sa vidéo a été publiée sans son consentement, on va l’enlever. Comme cela se faisait avant que Kocc Barma n’existe», conclut-il.