La Fifa célèbre les lions et Aliou Cissé

Classé 24ème au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola au mois d’août, le Sénégal s’est offert le luxe de terminer l’année dans la peau du numéro un africain en s’installant à la 23ème place en novembre puis en décembre, devant la Tunisie (26ème).

Ce nouveau statut des Lions de la Teranga vient récompenser le travail accompli par Aliou Cissé depuis son arrivée aux manettes en 2015. En moins de trois ans, l’ancien capitaine de la Tanière a replacé son pays sur l’échiquier international avec en point d’orgue, l’été dernier, un retour en Coupe du Monde de la FIFA.

Aliou Cissé l’entraîneur, Sadio Mane l’étoile

Vingt-quatrième du Classement mondial FIFA / Coca-Cola en août, le Sénégal a terminé l’année en tant que première équipe africaine, passant au 23e rang en novembre et conservant cette position en décembre pour clôturer en 2018 devant la Tunisie à la 26e. Le nouveau statut des Lions de Teranga vient récompenser le travail entrepris par le sélectionneur Aliou Cissé depuis sa nomination en 2015. Trois ans plus tard, l’ancien capitaine du Sénégal avait remis son pays sous les projecteurs, lui permettant ainsi de revenir au FIFA World. Depuis son entrée en fonction en mars 2015, Cissé a atteint un pourcentage de victoires approchant les 60%. Le Sénégal en a remporté 22, 19 nuls et seulement 6 défaites.

LA STAT

De retour dans l’élite mondiale

La qualification du Sénégal pour Russie 2018 a mis fin à une absence de 16 ans de la grande scène. Malheureusement pour Cissé, il n’a pas pu égaler ce qu’il avait réalisé en tant que joueur lors de ses débuts en finale mondiale en 2002, quand ils se sont qualifiés en quarts de finale. Bien que le retour de la Coupe du monde au Sénégal ait pris fin en phase de groupes, ils pourraient être fiers du fait qu’ils ont été les plus performants de l’Afrique, récoltant quatre points dans le groupe H, et qu’ils se sont approchés à la hâte d’une place dans les huitièmes de finale. Leurs espoirs ont pris fin lorsqu’ils sont devenus la première équipe à être éliminés de la Coupe du Monde selon la règle du fair-play, le Japon prenant la deuxième place de la section à leurs dépens, n’ayant récolté que quatre cartons jaunes contre six.

De nouveau leader en Afrique

Un an et demi avant leur réapparition à la Coupe du monde, le Sénégal a réussi à rétablir sa position sur la scène continentale. Ils l’ont fait en réalisant une performance impressionnante à la Coupe d’Afrique des Nations 2017 de la CAF, après s’être battus dans les finales africaines ou ne pas les atteindre après leur quatrième place en 2006. Les équipes de Cissé se sont qualifiées pour les quarts de finale au Gabon, avant d’être éliminées aux tirs au but par le Cameroun, futur champion. En juin prochain, ils se rendront en Egypte parmi les favoris de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, après s’être qualifiés avec style. En 2002, Cissé a remporté le titre continental en battant le Cameroun. Le Sénégal vise à remporter le titre continental pour la toute première fois. Le Sénégal n’a pas perdu un seul match de qualification depuis la nomination de Cissé. Ils ont remporté six matches sur six en route pour la Coupe d’Afrique des Nations 2017 avant de réserver leur billet pour la Russie 2018 avec quatre victoires et deux nuls. Et avec un match à domicile contre Madagascar le 22 mars, les Sénégalais ont jusqu’à présent enregistré quatre victoires et un match nul lors de leur campagne de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Mané, nouvelle envergure

Bien que les Lions de Teranga soient de qualité en abondance, un joueur se démarque des autres. Là où El-Hadji Diouf était leur fer de lance d’attaque dans les années 2000, ce rôle est désormais joué par Sadio Mané. Depuis sa première sélection en 2012, le livewire No10 est devenu le joueur le plus habile de l’équipe et assume le rôle de capitaine lors du match Russie 2018. Seul Kalidou Koulibaly a eu plus de temps de jeu en 2018 que Mané, qui, à seulement 26 ans, s’est déjà imposé comme un grand joueur du Sénégal. Septième buteur de son pays avec 15 buts, l’attaquant est aussi son dixième plus capé avec 58 sélections.

La deuxième joueuse africaine de la CAF derrière son coéquipier de Liverpool, Mohamed Salah, pour la deuxième année consécutive, Mané a de nombreux objectifs personnels à remplir. « Je vais travailler encore plus fort ! Je vais faire tout ce que je peux pour gagner. C’est le rêve de mon enfance », a-t-il déclaré aux médias, révélant que la mentalité gagnante du Sénégal prenait réellement racine.

RÉPONDRE

Mettre en ligne votre commentaire
Entrer votre nom s'il vous plait